Au micro d’une journaliste de la chaîne de télévision américaine CNBC, le dirigeant de la multinationale américaine, natif d’Hyderabad (Inde), a tenu à partager son optimisme sur les perspectives de croissance de Microsoft en Asie.

Il estime que le continent est un marché idéal pour y implanter des datacenters, particulièrement en Chine et en Inde. Le dirigeant de Microsoft relativise également les effets de la récession économique mondiale sur le marché du travail en expliquant que la demande de compétences liées à la tech demeure constante dans la majorité des industries.

Les déclarations de Satya Nadella résonnent particulièrement dans un contexte de fragilité et d’incertitude qui secoue le secteur de la technologie. Plusieurs facteurs conjoncturels concomitants en sont responsables, tels que la guerre en Ukraine et l’inflation.

Ainsi, plusieurs entreprises technologiques se voient contraintes de licencier une partie de leurs employés. Le 9 novembre, Meta annonçait se séparer de 11 000 collaborateurs, un record pour l’entreprise de Mark Zuckerberg. Microsoft est également concerné: 1% des employés ont récemment été révoqués.

Mais le CEO voit grand. Cette volonté d’expansion en Asie est motivée par la croissance des marchés chinois et indiens ainsi que l’utilisation croissante des nouvelles technologies par les acteurs locaux. Le directeur général de Microsoft déclare ainsi que « ces entreprises qui innovent en Inde, qu'il s'agisse des grands conglomérats ou des nouvelles startups, utilisent toutes la technologie cloud pour pouvoir innover et créer des services qui sont évidemment populaires en Inde et ailleurs. »

Une étape notable a donc été franchie ce vendredi 17 novembre par Microsoft pour tenter de mettre en œuvre sa stratégie. La société américaine a inauguré sa première Data Center Academy asiatique, à Singapour.

Ce centre offrira une formation pratique et théorique à 300 étudiants s’orientant vers la filière des centres de données. Dans le communiqué de presse dédié à l’ouverture de la Data Center Academy, il est mentionné que Microsoft vise à créer « 86 000 nouveaux emplois à Singapour d'ici 2026, dont plus de 50 000 emplois qualifiés dans le domaine des technologies de l'information. »

Satya Nadella n’oublie pas pour autant le marché américain, pour lequel il se déclare confiant, au vu du niveau toujours plus important des investissements déployés pour la construction de nouvelles infrastructures industrielles. On oublierait presque le grand absent de cet échange : l’Europe.