Linux Foundation Europe, un organisme prônant l'open source, a annoncé le 16 novembre 202, le lancement du projet Sylva. Celui-ci a été conçu sur mesure dans le but de mettre en place un cadre cloud open source pour les opérateurs de télécommunication en Europe. Plusieurs grands acteurs européens ont rejoint le projet, le premier de grande envergure proposé par Linux Fondation Europe.

La cloudification du réseau télécom en ligne de mire

À l’heure actuelle, si les entreprises spécialisées dans la télécommunication utilisent des solutions cloud, elles ne sont pas forcément adaptées à leurs besoins ou utilisées à bon escient. Par exemple, les opérateurs ont pour habitude de travailler avec des outils qui ne sont pas les mêmes qu'utilisent les fournisseurs avec lesquels ils sont associés. À cause de cela, les coûts sont plus élevés, les différents processus mettent plus de temps, et il est beaucoup plus difficile de faire évoluer toutes ces solutions sans que tout devienne plus complexe.

Ce manque d'interopérabilité peut être évité si les opérateurs et fournisseurs utilisent un cadre cloud homogénéisé. Cela passerait par une accélération de la cloudification du réseau télécom et par l'utilisation d'outils similaires qui seraient faciles d'utilisation et compréhensible pour les deux entités.

Ayant pour objectif de réduire la complexité de l'écosystème cloud utilisé par les différents acteurs du secteur et d'accélérer la cloudification du réseau télécom tout en respectant les exigences de l'Union européenne, notamment en matière de sécurité, de confidentialité et d'écologie, le projet Sylva a été lancé. Cinq opérateurs européens, Telecom Italia, Orange, Vodafone, Telefónica et Deutsche Telekom, ainsi que deux fournisseurs, Nokia et Ericsson, ont signé un partenariat dans le but d'uniformiser les solutions qu'ils utilisent au quotidien.

Le projet Sylva pour faire un pas de plus vers un écosystème cloud homogène

Sylva va s'appuyer sur des projets open source déjà existant et les adapter pour subvenir aux besoins des acteurs de la télécommunication. Dans son communiqué, Linux Fondation Europe présente les deux objectifs principaux du projet. Le premier concerne la publication d'un framework basé sur le cloud pour « hiérarchiser les demandes, développer des solutions à intégrer dans les composants open source existant, et produire des solutions de qualité de production à exploiter dans les produits commerciaux ».

Le second consistera à implémenter ce framework et de « créer un programme d’intégration et de validation pour accélérer l’adoption de toutes ces nouvelles fonctions de réseau dans le cloud ». Le projet se veut modulaire : il devra être facile de pouvoir faire évoluer les différents logiciels présents en exploitant les travaux réalisés par les contributeurs qui souhaitent apporter leur pierre à l'édifice ou en remplaçant certains outils par d'autres, plus performants à l'avenir.

Même si le projet va respecter toutes les exigences européennes, il a pour ambition de s'étendre partout dans le monde et sera donc accessible à tout collaborateur présent en dehors de l'UE.