En octobre 2022, la production de semi-conducteurs en Chine a affiché la plus forte baisse jamais enregistrée dans le pays : 22,5 milliards d'unités ont été produites, ce qui représente une baisse de 26,7 % par rapport à l'année précédente.

La production de puces en Chine s'effondre de 26,7 %

Selon le South China Morning Post, les chiffres du mois d'octobre sont mêmes inférieurs aux 25,9 milliards d'unités produites en avril, lorsque la pandémie de Covid-19 avait paralysé les usines chinoises et notamment la fabrication de semi-conducteurs. Les restrictions américaines sur les exportations des puces chinoises sont palpables. En Chine, le mois d'octobre 2022 est celui qui a connu la plus forte baisse mensuelle depuis le début des statistiques en 1997.

Au total, la production de semi-conducteurs chinoise pour les 10 premiers mois de 2022 s'élève à 267,5 milliards d'unités, soit une baisse de 12,3 % par rapport à 2021. Cette tendance est le reflet de l'état de l'activité des usines dans tout le pays en raison de la faiblesse de la demande. La semaine dernière, Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC), premier fabricant de puces en Chine, a prévenu que la faiblesse de la demande pèserait sur ses résultats commerciaux jusqu'au premier semestre 2023.

En effet, il y a quelques jours, l'entreprise a présenté un chiffre d'affaires stable, ce qui n'est pas dans son habitude. Selon un porte-parole de l'entreprise, « avec la faiblesse de la demande dans les secteurs des smartphones et de l'électronique grand public, associée à la nécessité pour certains clients de prendre du temps pour interpréter les nouvelles réglementations américaines sur le contrôle des exportations, notre chiffre d'affaires du quatrième trimestre devrait baisser de 13 à 15 % ».

Les ventes de smartphones en Chine plafonnent à 70 millions d'unités au troisième trimestre, soit une baisse de 11 % par rapport à l'année précédente. Les restrictions américaines ont donc un impact significatif sur l'économie chinoise. Il y a quelques semaines, les États-Unis ont franchi un nouveau cap dans leur guerre technologique face à la Chine : 28 entreprises chinoises ont été ajoutées à « l’Entity List ». L'objectif est de mettre en difficulté l'industrie technologique chinoise et cela semble fonctionner.

En Chine, la situation économique se tend. La politique « Zéro Covid » menée par le gouvernement de Xi Jinping a contribué à la dégradation de la croissance et inexorablement à celle du marché de l’emploi. La Chine se retrouve dans une situation où 20 % des moins de 25 ans sont sans emploi. Un taux qui risque encore d’empirer au cours des prochains mois.