Amazon vient de lancer officiellement Amazon Clinic, son nouveau service d’e-santé disponible dans trente-deux États américains. Avec ce produit, le géant de l’e-commerce ne cache pas ses ambitions dans le secteur de la santé connectée.

Une marketplace de la santé

Avec la fin d’Amazon Care et le rachat de One Medical pour 3,9 milliards de dollars, il était prévisible que l’entreprise réfléchisse à un nouveau service dans le domaine de la télé-santé. La semaine dernière, elle a publié par erreur une vidéo YouTube présentant Amazon Clinic avant de la supprimer ; le dispositif est désormais disponible aux États-Unis.

Il fonctionne comme une place de marché pour des tiers opérant des soins pour des problèmes de santé communs et mineurs, comme de l’acné, des pellicules, de l’herpès ou encore de l’eczéma. Lorsque l’utilisateur se connecte, il doit sélectionner la pathologie qui le touche, puis choisir un fournisseur privilégié dans une liste disponible de fournisseurs de télé-santé agréés.

Après avoir rempli un questionnaire d'admission, les clients peuvent se connecter aux cliniciens pour une consultation via un portail de messagerie sécurisée. Un plan de traitement personnalisé leur sera ensuite fourni via ce portail, ainsi que les ordonnances nécessaires pour prodiguer les soins.

Les maladies qui peuvent être traitées sur Amazon Clinic.

Les utilisateurs d'Amazon Clinic peuvent choisir parmi ces différentes pathologies et être mis en lien avec cliniques ou centres de santé promulguant des soins spécifiques. Capture d'écran : Amazon

Amazon veut « combler une lacune dans le marché »

Interrogé par TechCrunch, un porte-parole d’Amazon a expliqué que ce nouveau service comble une lacune du marché en fournissant aux utilisateurs des consultations médicales pour des affections plus mineures. « Nous savons aussi que, parfois, vous avez simplement besoin d'une interaction rapide avec un clinicien pour un problème de santé courant qui peut être facilement traité virtuellement », explique la société. Elle assure en outre que « dans de nombreux cas, le coût des soins est équivalent ou inférieur au prix moyen ».

En outre, les clients pourront acheter les médicaments dont ils ont besoin directement sur Amazon Pharmacy, autre service lié à la santé qu’elle a lancé suite à son rachat de la société PillPack en 2018. On peut également imaginer que One Medical, qui pourvoit un service dans des situations où l’intervention d’un médecin est nécessaire, viendra également rejoindre ces deux offres lorsque son acquisition par Amazon sera complétée.

Enfin la bonne formule ?

La santé connectée est un secteur très lucratif et donc très convoité par les big tech, encore faut-il trouver la bonne formule à proposer aux utilisateurs. En effet, Amazon a été contrainte de mettre un terme à Amazon Care, son service lancé en 2019 pour ses employés, les connectant virtuellement avec des médecins et des infirmières qui peuvent fournir un traitement 24 heures sur 24. Le géant de l’e-commerce a également connu un échec dans ce domaine avec Haven, une coentreprise créée avec JP Morgan et Berkshire Hathaway qui a mis la clé sous la porte en 2021.

Et si, cette fois, Amazon Clinic était un succès ? Comme l’explique The Verge, le service proposé à grande échelle pourrait offrir un meilleur accès aux soins pour des maladies courantes et donc alléger le fardeau des services de santé traditionnels en personne, ce qui permettrait de réduire les temps d'attente pour le diagnostic et le traitement d'autres affections plus graves.