Orange Cyberdefense, la filiale dédiée à la cybersécurité du géant français, vient d'annoncer l'acquisition de deux nouvelles entités suisses pour se renforcer : SCRT et Telsys.

Orange Cyberdefense continue son développement européen

Avec ces deux rachats, Orange ne cache plus ses ambitions européennes. En 2019, l'opérateur français avait déjà fait l'acquisition du Britannique SecureData et du Néerlandais SecureLink (pour la somme de 515 millions d'euros). Aujourd'hui, l'entreprise possède une implantation physique dans neuf pays : la France, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, le Royaume-Uni et donc la Suisse. Orange Cyberdefense est une filiale en bonne santé, positionnée sur un marché en plein essor.

Selon un communiqué de presse officiel d'Orange, le management des équipes de SCRT et Telsys conserveront « une autonomie locale pour accélérer leurs plans d’expansion ». Le groupe français prévoit de leur apporter son ADN et d'insuffler une nouvelle dynamique. La filière cybersécurité de l'opérateur télécom semble désormais être une priorité. Orange Cyberdefense se fixe l'objectif de réaliser un milliard d'euros de chiffre d’affaires en 2023.

Pour Hugues Foulon, PDG d’Orange Cyberdefense, « c’est une nouvelle étape vers notre objectif pour devenir le leader européen de la cybersécurité ». Selon lui, cette opération va permettre à la filiale d'Orange de « poursuivre son projet industriel de leadership en Suisse ». De leur côté, SCRT et Telsys vont pouvoir s'appuyer sur la taille et les forces vives d’Orange Cyberdefense, avec notamment son portefeuille de services et son modèle opérationnel.

Avec ce double rachat, le groupe renforce ses expertises en threat intelligence ainsi qu'en hacking éthique. Cette dernière spécialité comptera désormais à elle seule 200 collaborateurs. Dans le détail, SCRT est une société spécialisée dans les audits et les tests d'intrusion, les SOC, le conseil et l'intégration de solutions. Tandis que Telsys (ex Telecom Systems), fondée en 1989, est une entreprise qui s'est positionnée ur le secteur des infrastructures réseaux, du cloud et des datacenters.

Les deux entreprises dont le siège commun se trouve à Morges, à quelques kilomètres seulement de Lausanne, comptent étoffer leur catalogue de prestations. Il est notamment question de services SOC en 24/7 ou même d'une offre étendue de prestations en matière de services de sécurité hébergés. Les montants financiers de l’opération ne seront pas communiqués.