La branche crédit à la consommation d’Ant Group, Chongqing Ant Consumer Finance, avait dû retarder une levée de fonds en janvier 2022, à cause du faux bond de l’institution financière d’État China Cinda Asset Management. Selon des documents financiers déposés par l’un des actionnaires minoritaires de la filiale le 14 novembre, la levée de fonds a tout de même abouti, permettant de doubler le capital, pour atteindre 18,5 milliards de yuans (2,6 milliards de dollars).

Ant Group a été au cœur de la répression de Pékin contre ses entreprises technologiques, en se voyant refuser une entrée en bourse fin 2020. La Fintech, sœur du géant d’Alibaba, a été perçue comme une menace pour l’équilibre économique de la Chine grâce à une position d’intermédiaire de crédit, peu risqué et très lucratif.

Depuis, sous la pression des autorités, Ant s’est restructurée. Elle se prépare à devenir une holding financière, donc soumise aux réglementations de la Banque populaire de Chine. C’est dans ce contexte qu’est né Chongqing Ant Consumer Finance, mi-2021. Elle regroupe les activités crédit à la consommation de l’entreprise, dont les services de prêt Huabei (dépensez simplement) et Jiebei (empruntez simplement).

Chongqing Ant continue son chemin

Le passif de la filiale, détenue à 50 % par sa maison mère, peut susciter des doutes, même si elle s’est depuis soumise aux volontés des autorités de régulation financière chinoise. Selon Reuters, en janvier, China Cinda Asset Management aurait reçu des pressions des autorités pour se retirer d’un accord lui accordant 20 % du capital de l’entreprise.

À cet instant l’accord était de faire grimper le capital de Chongqing Ant à 30 milliards de yuans (4,27 milliards de dollars). Le retrait de l’institution financière a entraîné les équipes de la fintech à reconstruire une levée de fonds. C’est celle-ci qui a été dévoilée par l’entreprise cotée Yuyue Médical Equipment & Supply.

D’autres sociétés ayant pris part à l’accord de janvier ont accepté de rempiler. Une filiale de NetEase, le fabricant de pièces électronique Sunny Optimal Technology et deux autres entreprises, détenues par les gouvernements municipaux de Chongqing et Hangzhou.

Le capital de l’entreprise est passé de 8 milliards de yuans à 18,5 milliards (de 1 milliard à 2,5 milliards de dollars). Une belle performance pour Chongqing Ant, qui a réalisé 156 millions de dollars de bénéfices sur début 2022 et un chiffre d’affaires de 452 millions de dollars.

Malgré le contretemps posé par China Cinda Asset Management, et la menace persistante des autorités de régulation, la branche crédit à la consommation se porte bien.