Selon des sources internes, Netflix a récemment fait une offre afin d’acquérir les droits de streaming pour le tournoi de tennis ATP. Il était question d’obtenir l’autorisation de diffusion, pour certains pays européens, dont la France et le Royaume-Uni, mais la plateforme de streaming a abandonné l’idée. Actuellement, la société serait en pourparlers pour accueillir d’autres événements sportifs sur sa plateforme.

Des discussions avec des ligues sportives

D’après des personnes proches du dossier, certains dirigeants de Netflix estiment que, compte tenu de l’impact du géant du streaming, ce dernier pourrait transformer des sports moins connus, comme le surf, en grandes franchises et créer de nouveaux tournois ou événements sportifs. Plus tôt dans l’année, la société s’est intéressée aux droits de diffusion en direct aux États-Unis, de la Formule 1, mais c’est Disney, dont les services de streaming ont dépassé Netflix, qui a obtenu gain de cause.

En outre, dans le but de contourner les coûts toujours croissants des enchères pour les droits sportifs, Netflix était en discussion à la fin de l’année dernière pour acheter la World Surf League. Les négociations ont échoué, ont indiqué des proches du dossier, car les deux parties n’ont pas pu s'entendre sur un prix.

Les droits sportifs coûtent cher. D’après les analystes de MoffetNathanson, le montant payé pour les droits sportifs américains est de 21,3 milliards de dollars cette année, contre 16,95 milliards de dollars en 2019. Le marché du sport intéresse et, les plateformes de streaming l’ont compris.

Netflix cherche à se diversifier

L'année 2022 a été compliquée pour la plateforme de streaming, qui a vu son nombre d’abonnés chuter lors des deux premiers trimestres de 2022. Durant le troisième trimestre, la société a connu un regain d’abonnés notamment avec le lancement de son nouvel abonnement, moins cher mais avec de la publicité. À l'instar de ses concurrents qui dépensent beaucoup pour accéder à des événements sportifs de haut niveau, Netflix cherche à se diversifier.

Concrètement, l’incursion possible de Netflix dans le sport intervient alors que ses concurrents accèdent à des événements sportifs de haut niveau. C’est le cas d'Amazon Prime Video, qui a récupéré les droits de la ligue de football américain pour les onze prochaines années. Le contrat, dont le montant s’élève à 13 milliards de dollars, lui donne également l’exclusivité sur la retransmission des « Thursday Night Football ».

Le sport fait partie des rares types de programmation que les gens regardent encore en direct. Cela plaît aux annonceurs car les téléspectateurs qui visionnent un grand événement le font pendant des heures, souvent avec leurs amis et leur famille. Les grands fans de sport sont plus susceptibles de rester jusqu’à la fin d’une saison, ce qui peut aider à réduire les pertes d'abonnés, un problème auquel les services de streaming peuvent être confrontés.