Bloomberg, a publié ce mercredi des chiffres concernant les géants de la tech. Si Amazon se rapprochait des 2 000 milliards de valeur boursière en juillet 2021, aujourd’hui il est passé sous la barre symbolique des 1 000 milliards de dollars.

Un contexte économique difficile pour Amazon et les géants de la tech

Les temps sont difficiles et la crise se poursuit pour les géants de la tech. Meta est celui qui accuse les plus grosses pertes. L’entreprise de Mark Zuckerberg a annoncé la suppression de plus de 11 000 emplois pour faire face à la crise. Ce tsunami est la conséquence des bilans financiers inquiétants de l’entreprise depuis son changement de stratégie pour miser sur le métavers.

Alphabet, Microsoft, Tesla ou encore Amazon, ne sont pas épargnés par le ralentissement de l’économie mondiale. Dans ce contexte, le géant du commerce en ligne a été contraint, début novembre, de mettre en pause les recrutements sur l’ensemble de ses activités.

Les cinq plus grandes entreprises technologiques américaines en termes de chiffre d’affaires auraient perdu près de 4 000 milliards de dollars de valeur marchande cette année. Parmi elles, Microsoft n’a rien à envier à Amazon, puisque l’entreprise a enregistré sa plus faible croissance depuis mars 2017. Le contexte économique défavorable explique en grande partie les difficultés de Redmond.

Les actions du géant du commerce en ligne ont chuté

Amazon a dévoilé, le 27 octobre, son bilan financier pour le troisième trimestre de 2022 : l’entreprise affiche une hausse de ses ventes. Malgré cette bonne nouvelle, le géant du commerce en ligne prévoit, un ralentissement de sa croissance, lié à l’incertitude économique, au cours des fêtes de fin d’année. Ses perspectives peu encourageantes n’ont fait que plomber l’entreprise. Les actions d’Amazon ont ainsi chuté de 4,3 % ce mercredi, portant sa valeur marchande à environ 879 milliards de dollars contre 1 900 milliards de dollars en juillet 2021.

Graphique représentant la perte de la valeur marchande d'Amazon.

Graphique représentant la perte des 1 000 milliards de dollars, d'Amazon, de valeur boursière. Le Graphique montre sa valeur qui atteignait pratiquement les 2 000 milliards de dollars en juillet 2021, puis sa chute en novembre 2022. Graphique : Bloomberg.

Il y a quatre ans, Apple est devenue la première entreprise à atteindre le fameux cap des 1 000 milliards de dollars en Bourse. Quelque temps après, ce fameux cap, a été atteint par plusieurs sociétés comme Amazon, Microsoft ou encore Meta. Aujourd'hui, en 2022, c'est l'effet inverse qui se produit : les géants de la tech sont au coude-à-coude pour franchir le jalon indésirable.