Après avoir investi en 2021 dans une usine du constructeur américain de véhicules électriques Lordstown Motors, Foxconn a annoncé, ce lundi 7 octobre, vouloir faire un second investissement de 170 millions de dollars dans le capital de l’entreprise. Ce placement de la société taïwanaise permet à la startup étasunienne d’avoir de meilleures perspectives après avoir perdu son principal actionnaire, General Motors, en 2019.

Foxconn va devenir principal actionnaire de Lordstown

Cet investissement de Foxconn survient un an après son rachat d’une usine du constructeur, dans l’Ohio. Dans le cadre de ce précédent accord de 230 millions de dollars, qui comprenait un investissement direct de 50 millions de dollars, Foxconn a accepté d'aider Lordstown Motors à fabriquer son pick-up Endurance. La production du véhicule électrique a débuté en septembre 2022. Ce modèle cherche à conquérir le marché des États-Unis, ses caractéristiques sont comparables à celles du Cybertruck de Tesla, avec une capacité de remorquage de 2,5 tonnes et une autonomie de plus de 400 km.

Le pick-up électrique de Lordstown Motors

Le pick-up électrique de Lordstown Motors en collaboration avec Foxconn, l'Endurance. Photo : Lordstown Motors

En augmentant ses parts dans la startup étasunienne Lordstown, Foxconn va devenir principal actionnaire au cours du mois de novembre 2022. Dans les détails du nouvel accord, Foxconn va effectuer un investissement direct de 100 millions de dollars dans des actions de préférences. Ce type d’action donne des droits privilégiés aux sociétés qui les achètent. Foxconn bénéficiera de deux sièges au conseil d'administration, ce qui lui permettra d’influer sur les décisions prises par Lordstown. Cependant, pour que la société taïwanaise achète entièrement le reste des actions de préférences, au nombre de 300 000, Lordstown devra réaliser certains objectifs qui n’ont pas été précisés. Une fois ces missions atteintes, les actions seront rachetées au prix de 100 dollars chacune, pour un coût total de 30 millions de dollars.

L’investissement de Foxconn ne s’arrête pas là, puisque l’entreprise souhaite également acheter 39,8 millions d'actions ordinaires, ce type d’action étant en libre circulation sur le marché boursier américain. Cet achat donnera 18,3 % des actions de Lordstown à la société taïwanaise. Dans un premier temps, Foxconn devrait acquérir ce mois-ci 12,9 millions de ce type d’actions au prix de 1,76 dollar, un coût estimé à 22,7 millions de dollars. Dans un second temps, Foxconn attendra l’accord du Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis, en charge d'analyser les acquisitions d'entreprises aux États-Unis par des compagnies étrangères, pour se procurer 26,9 millions d'actions ordinaires supplémentaires au prix d'achat de 1,76 dollar par action, soit un total d'environ 47,3 millions de dollars.

Foxconn et Lordstown Motors ont déclaré que la nouvelle injection de capital sera utilisée pour développer une nouvelle gamme de véhicules électriques. Originellement connu pour la fabrication de téléphones portables pour Apple, Foxconn, depuis l’an dernier, cherche à atteindre différents marchés dont le monde des voitures électriques. Le mois dernier, l’entreprise par la voix de son PDG, Liu Young-way, affirmait vouloir produire des véhicules électriques pour de grandes entreprises dans les années à venir.