Le 2 novembre 2022, Elizabeth Warren, sénatrice américaine affiliée au parti démocrate, a rédigé une lettre ouverte invitant la Federal Trade Commission (FTC) et le département de la justice américaine (DOJ) à ouvrir une enquête sur certains des agissements de Google, Amazon et Apple dans l'industrie automobile. La femme politique affirme que ces sociétés abusent de leur position dominante dans les secteurs du cloud et de l'informatique afin de devenir des fournisseurs majeurs dans le secteur de l'automobile.

Les géants de la tech de plus en plus investis dans le secteur de l'automobile

Dans sa lettre, Elizabeth Warren considère que l'expansion des géants technologiques a « des conséquences potentiellement alarmantes pour les développeurs, les travailleurs et les consommateurs ». Pour ce qui est de Google, Amazon et Apple, leurs ambitions dans le secteur automobile sont connues depuis plusieurs années. Les trois firmes cherchent par tous les moyens à mettre en place leurs systèmes d'exploitation respectifs, Apple CarPlay, Android Auto ou Alexa Auto, dans les véhicules.

Divers contrats sont signés avec les constructeurs automobiles. Pour exemple, les voitures Ford auront toutes le Play Store, Google Assistant et Google Maps pré-installés d'ici 2023 et Amazon s'est lié à BMW pour développer des solutions cloud pour ses voitures connectées. Toutefois, les géants technologiques ne se contentent pas de signer quelques partenariats : ils n'hésitent pas à débaucher des spécialistes de l'automobile. Apple a notamment fait appel à Luigi Taraborrelli, l'ancien chef de la R&D pour Lamborghini, pour son projet Titan qui vise à concevoir un véhicule électrique, l'Apple Car.

Comme bien souvent, ces firmes s'appuient sur leurs technologies déjà existantes et utilisées sur d'autres appareils afin de les modifier et de les exploiter dans les véhicules. Les constructeurs automobiles, de leur côté, sont de plus en plus friands de ces innovations toujours plus étonnantes les unes des autres.

Elizabeth Warren considère que Google, Apple et Amazon abusent de leur position dominante

Pour Elizabeth Warren, ces géants de la tech abusent clairement de leur position dominante. C'est pour cela qu'elle appelle Lina Khan, présidente de la FTC, et Jonathan Kanter, responsable de la division antitrust du DOJ, d'ouvrir une enquête sur les méthodes utilisées par Google, Amazon et Apple pour s'étendre dans le marché de l'automobile.

Elle précise que les GAFAM se voient comme « les uniques fournisseurs pour les constructeurs automobiles, à tous les niveaux : de la collecte de données, du stockage en nuage et de l’analyse à la navigation en voiture, aux assistants vocaux et aux technologies de conduite autonome ». Elle déplore le fait que ces entreprises essaient de capitaliser un maximum sur le fait que leurs technologies intéressent les constructeurs, ne laissant pas la place à la concurrence. Elle affirme également qu'elles utilisent des techniques pour signer des accords excluant immédiatement toute possibilité aux acteurs plus modestes de proposer leurs produits aux constructeurs automobiles.

La sénatrice ajoute que la FTC et la DOJ doivent absolument s'assurer qu'il y a une concurrence loyale entre tous les acteurs technologiques, peu importe leur taille, et que ce sujet doit être une priorité pour eux. « C'est maintenant ou jamais d'empêcher les géants du web de mettre à mal la concurrence dans l'industrie automobile, avant qu'il ne soit trop tard », conclut-elle.