Dans un tweet publié le 1er novembre, Elon Musk a confirmé la rumeur. La certification sur Twitter sera bel et bien payante. Pour 8 dollars par mois, le tout nouveau propriétaire du réseau social prévoit d’accorder un badge de certification aux membres de Twitter Blue.

Des changements à venir pour Twitter Blue

Les bruits de couloir rapportés par The Verge, le 31 octobre, annonçaient la couleur. Quelques jours seulement après le passage de pouvoir, Elon Musk est déjà en train de repenser Twitter Blue, le service premium de la plateforme. La refonte de l’abonnement passe par une modification du fonctionnement du système de vérification. « Le système actuel de seigneurs et de paysans pour qui a ou non une coche bleue est une connerie. Le pouvoir au peuple ! Blue pour huit dollars par mois », s’est exprimé le milliardaire sur son profil.

Alors que de nombreux utilisateurs certifiés, comme l’écrivain américain Stephen King, ont remis en cause le principe de ces directives, le dirigeant de Tesla veut se montrer rassurant. Il souligne que les personnalités publiques disposeront d’une étiquette supplémentaire pour se distinguer, comme c’est déjà le cas pour les politiciens.

Au prix de 8 dollars par mois, en plus du badge d’authentification, les abonnés Twitter Blue bénéficieront d’une priorité dans les réponses, les mentions et la barre de recherche de l’application. Ils auront également la possibilité de publier des vidéos et des audios plus longs, ils rencontreront jusqu’à deux fois moins de publicités et ils pourront « contourner les paywall des médias désireux de travailler avec [Twitter] ». Pour Elon Musk, ces mesures sont essentielles pour enrayer les faux comptes présents sur le réseau social.

L’entrepreneur a précisé que le tarif de Twitter Blue sera ajusté dans chaque pays en fonction de la parité de pouvoir d’achat. Pour le moment, Twitter Blue n’est disponible qu’aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande au prix de 4,99 dollars mensuels.

Elon Musk a de grosses attentes pour Twitter Blue. Il explique que l’augmentation du prix de l’abonnement est nécessaire afin que l’entreprise puisse « payer ses factures ». Le patron de SpaceX a pour ambition que la société soit moins dépendante des revenus publicitaires. Aujourd’hui, ils représentent 90 % de son chiffre d’affaires.