Ce sera bientôt officiel. Si tout se passe comme prévu (cette fois), Elon Musk sera le propriétaire de Twitter dès ce vendredi 28 octobre. Pour l’occasion, le milliardaire s’est rendu au siège social de l’entreprise de manière plutôt osée, avec un lavabo à la main…

Une entrée très remarquée…

Au mois d’avril dernier, Musk a annoncé le rachat du réseau social pour la somme de 44 milliards de dollars. Quelques semaines plus tard, il a toutefois fait marche arrière en affirmant que les dirigeants de Twitter avaient menti par rapport au nombre de spams et de faux comptes sur la plateforme ; en réponse, ces derniers l’ont poursuivi en justice.

Alors que les deux partis devaient s’affronter lors d’un procès débutant le 17 octobre, le PDG de SpaceX et de Tesla a fait une énième marche arrière et affirmé qu’il complèterait finalement l’acquisition. La juge Kathaleen McCormick, qui devait être chargée de l’affaire, a donné jusqu’au 28 octobre à Musk et Twitter pour s’entendre, sans quoi le procès aurait lieu au mois de novembre.

Visiblement, la transaction est en passe d’être complétée. Elon Musk s’est rendu au QG de Twitter bien à son aise, publiant une vidéo de lui-même au sein des locaux avec un évier en main, en référence à un vieux meme. Il a par ailleurs modifié sa bio sur le réseau social qui indique désormais « Chief Twit ».

« Elon est au bureau de SF cette semaine pour rencontrer des gens, se promener dans les couloirs et continuer à se plonger dans le travail important que vous faites tous. Si vous êtes à SF et que vous le voyez, passez-lui le bonjour ! », a par ailleurs indiqué Leslie Berland, responsable du marketing chez Twitter, dans une note interne adressée à ses employés.

Quel avenir pour Twitter ?

Justement, de nombreux salariés de la société s’inquiètent de la situation, après de longs mois d’incertitude quant à leur avenir ainsi que les déclarations d’Elon Musk, qui a affirmé vouloir se séparer de 75 % des employés de Twitter, qui en compte près de 7 500, avant de revenir sur ses propos.

Si le milliardaire a évoqué son projet avec la plateforme, celui-ci reste encore flou. On sait qu’il voudra rendre la modération moins stricte en mettant l’accent sur la liberté d’expression, et s’est dit ouvert à un retour de Donald Trump sur le réseau social. Il a également évoqué son ambition à long terme d’intégrer Twitter à une super-application basée sur le modèle chinois, à l’instar de WeChat.

Aussi, l’homme d’affaires a indiqué vouloir doubler les profits de l’entreprise dans les deux prochaines années, ce qui pourrait passer par de nombreux licenciements… D’ailleurs, il s’est déjà adressé aux employés de la société au mois de juin, et n’avait pas caché que des limogeages pourraient avoir lieu, en précisant que les travailleurs ayant un rôle essentiel n’avaient rien à craindre.

Comme le rapporte Bloomberg, la valeur de Twitter a augmenté ces dernières heures, ce qui prouve que Musk a bel et bien l'intention de respecter son engagement de payer 54,20 dollars par action pour détenir l'entreprise. Pour l’instant, tous les voyants sont donc au vert… mais un énième retournement de situation n’est pas à exclure, tant cette acquisition a été chaotique.

Musk veut rassurer les utilisateurs de Twitter

Il semblerait que l'homme d'affaires ait en tête de rassurer les utilisateurs de la plateforme et surtout ses annonceurs. Dans un texte publié sur le réseau social, il détaille ses motivations pour racheter Twitter, n'hésitant pas à tacler la manière de faire de plateformes comme Facebook, qui ont « mis en avant des extrêmes polarisées, car elles croient que c'est ce qui rapporte de l'argent ». Selon lui, cette manière de faire divise la société qui tend toujours plus vers les extrêmes, et il espère « aider l'humanité » en rachetant le réseau social et en le rendant moins polarisé.

Musk tente également de calmer le jeu concernant la liberté d'expression qu'il prône : « Twitter ne peut évidemment pas devenir un terrain de jeu où tout peut être dit sans conséquences ! En plus d'adhérer aux lois du pays, notre plateforme doit être chaleureuse et accueillante pour tous, où vous pouvez choisir votre expérience souhaitée en fonction de vos préférences », écrit-il. Enfin, il lève le voile sur l'une des manières avec lesquelles il souhaite augmenter les revenus de Twitter : la publicité. Elon Musk explique ainsi que lorsqu'elle est « pertinente », la publicité a un sens. Au contraire, certaines annonces peuvent être assimilées à du spam, explique-t-il.

Reste à voir si les annonceurs seront convaincus.