Ces dernières années, la mobilité a connu de nombreux changements. Parmi eux, la démocratisation de nouveaux services (notamment pour les vélos et les trottinettes) et l’évolution des usages et des modes de transports des Français après la crise sanitaire. Le développement de technologies innovantes transforme également le secteur. L’objectif : que la mobilité devienne plus intelligente.

L’intelligence artificielle pour optimiser et améliorer les trajets

Comment optimiser les trajets des citoyens ? C’est la question sur laquelle se penchent plusieurs start-ups et villes. Le but est non seulement de faire gagner du temps à chacun, mais aussi de décongestionner les agglomérations. L’intelligence artificielle (IA) semble l’être l’une des réponses les plus prometteuses pour y parvenir. Elle permettrait de comprendre et de prédire les mouvements des passagers, ce qui résoudrait d’importants problèmes d’affluence.

Le fonctionnement est simple : des données sont émises par les balises situées dans les smartphones. Elles sont utilisées par un logiciel pour détecter et prédire les mouvements des passagers dans les modes de transport qu’ils empruntent. Les informations sont ensuite traitées en temps réel. Le processus permet de déterminer les correspondances jugées comme critiques. La solution s’avère utile pour les opérateurs de transport, qui peuvent l’utiliser pour comprendre et améliorer l’expérience des passagers sur l’ensemble de leur trajet.

L’intelligence artificielle profite aussi aux livreurs, aux commerciaux et aux techniciens. L’entreprise Nomadia, qui fournit des solutions de mobilité pour les professionnels itinérants, utilise cette technologie pour  visualiser rapidement les astreintes et les aider à simplifier et à optimiser leurs déplacements. Cela se fait notamment grâce à un outil de planification intelligente alimenté à l’IA. Il guide le client pour qu’il choisisse le créneau qui lui convient, tout en tenant compte des autres rendez-vous qui auront lieu dans la même zone. Il permet aussi de prédire l’activité, comme le temps de l’intervention, mais aussi les aléas, liés à la météo par exemple.

Les jumeaux numériques, un avantage pour les projets de mobilité verte

Les jumeaux numériques jouent également un rôle clé dans les projets de smart mobility. Pour rappel, ce sont des représentations virtuelles de processus ou de produits physiques, par exemple un bâtiment ou un véhicule. Elles peuvent prédire leur fonctionnement grâce à l’intelligence artificielle et le big data.

Appliquée à la mobilité, la technologie des jumeaux numériques permet d’orienter les stratégies de la collectivité pour devenir une smart city. C’est le cas à Aulnay-sous-Bois, où la société Insight Signals développe une solution basée sur cette technologie. Cela est réalisé dans le cadre du projet européen AI4CITIES, dédié à l’intelligence artificielle et la réduction des émissions de CO2.

Le prototype de jumeau numérique conçu par l’entreprise vise à analyser le comportement des usagers et leurs choix en matière de mobilité. La quantification des émissions de CO2 est aussi étudiée.

Grâce à l’IA et à plusieurs jumeaux numériques, Insight Signals est en mesure de tester les différents scénarios d’aménagements qui pourraient être réalisés. De son côté, la ville obtient une vision hypothétique au plus proche du réel. Les prototypes peuvent être utilisés comme de véritables arguments prédictifs pour présenter les projets de mobilité.

En somme, les innovations technologiques permettent de dessiner la mobilité du futur : plus verte, plus pratique et surtout plus intelligente.