C’était le jeudi 6 octobre 2022, Aircall inaugurait à Madrid ses nouveaux bureaux. Une annonce qui concrétise les plans d'internationalisation d'Aircall, et qui vient consolider sa présence en Espagne.

Aircall table sur Madrid pour l’ouverture de son centre de R&D

La startup française va pouvoir asseoir sa présence sur le continent, ouvrant à Madrid un bureau d’ingénierie qui accueillera 80 talents focalisés sur la R&D. Une trajectoire que présente à Siècle Digital Jonathan Anguelov, co-fondateur et Chief Strategy Officer d’Aircall.

« Avec le COVID, on aurait pu prendre la tangente pour réduire la voilure et recruter partout à l’international avec des talents remote, comme beaucoup ont fait. Nous nous sommes plutôt dit qu’il ne fallait pas nous limiter à nos pools de compétences historiques, ce que sont nos centres en France et à New York. Mais plutôt de capitaliser sur nos forces commerciales, et à partir de là, Madrid est venu assez naturellement, la ville étant très réputée pour accueillir un centre de R&D ».

Fondée en 2014, Aircall développe une solution de téléphonie cloud pour entreprises. Son point fort est son catalogue d’intégrations avec de nombreux outils professionnels quotidiens. Que ce soit sur le volet commercial ou service client, Aircall a réussi à s’intégrer aussi bien à Salesforce, Hubspot ou Zendesk ; qu’à Slack, Intercom et autres logiciels métiers. Ayant levé plus de 226 millions de dollars depuis sa création, la startup jouit déjà un rayonnement mondial via des bureaux installés à Paris, Londres, Berlin, New York et Sydney.

Celle qui est devenue en juin 2021 la 16ème licorne française voit en l’Espagne une terre propice à sa croissance. Quinze mois après avoir levé 120 millions d’euros, l’ouverture du bureau madrilène apparaît comme une évidence pour le PDG d’Aircall, Michael Haske. « L'Espagne est un marché stratégique. Avec la technologie comme moteur national de la croissance économique, la vitesse à laquelle les entreprises se digitalisent et les taux imparables d'investissement et d'adoption des solutions SaaS, le pays dispose d’un écosystème parfait pour Aircall. Si nous y ajoutons la qualité de leurs talents tech, notre développement en Espagne est une étape tout à fait logique dans notre internationalisation », présente-t-il dans le communiqué de presse sorti pour l’occasion.

Aircall affiche en Espagne une croissance significative de 102% en 2021, suscitant l'intérêt des entreprises des secteurs du voyage, de la finance, de l'éducation, et de la technologie. « L’Espagne c’est le 6eme marché en termes de chiffre d’affaires pour Aircall. On démarre avec 80 personnes mais l’ambition est d’y consolider un centre de R&D de plusieurs centaines de personnes rapidement », développe Jonathan Anguelov.

Jonathan Anguelov, co-fondateur d'Aircall

Jonathan Anguelov, co-fondateur d'Aircall. Photographie : Aircall.

L’IA dans les prochaines sorties produit

Développant un outil cloud, Aircall fait partie de ses startups dont le cœur de métier s’est retrouvé sur le devant de la scène, au moment où la pandémie de COVID a forcé de nombreuses entreprises à travailler à distance. Avec la démocratisation du télétravail, la digitalisation des processus professionnels a franchi un cap. « Le COVID nous a touché, il nous a fait perdre un trimestre. Mais ça a aussi poussé le marché vers davantage de digitalisation. Il a mûri et attire une nouvelle typologie de clients : des entreprises plus traditionnelles, qui avaient du retard sur le numérique et qui sont prêtes à sauter le pas. Il y a une vraie transition du on-premise vers le cloud. C’est pour ça qu’on a grandi extrêmement vite ».

Pour alimenter une base client qui s’épaissit, Aircall veut continuer de mettre l’accent sur la technologie de sa solution. En appuyant notamment sur l’intelligence artificielle. « On a tout un sujet IA qui est en train de naître, qui devrait être publié d’ici fin d’année. L’objectif est d’accompagner l’humain dans la retranscription des appels, faire de la recherche, pouvoir trouver du sentiment dans des conversations, ce genre d’éléments. Notre stratégie c’est d’être dominant sur le marché, on veut continuer à l’évangéliser en ayant une stratégie d’intégration importante. Ça veut dire devenir l’outil de téléphonie des entreprises qui s’intègre aux outils métiers qu’elles utilisent déjà ».

Une trajectoire technologique orientée IA, donc. Aircall est loin d’être la seule entreprise à emprunter cette voie. Une tendance de marché qui se retrouve aussi bien au niveau des points de vente physiques, qu’au niveau militaire avec cette annonce récente de l’armée française s’équipant d’IA pour le traitement de ses données satellitaires. Une collaboration homme-machine qui a un but : développer l’efficacité de ceux qui s’équipent de ces outils technologiques de pointe. Quand on parle à Jonathan Anguelov d'efficacité, il nous ramène sur la trajectoire espérée d’Aircall dans les mois et années à venir.

« On a un projet chez Aircall, c’est l’efficient-growth. C'est-à-dire continuer à croître de manière rapide, tout en satisfaisant nos clients, mais de manière rentable et en ayant un minimum de besoin de capitaux. Ca veut dire dépenser moins, et mieux, et sortir du modèle de beaucoup de startup qui consomme toujours davantage de fonds à mesure qu’elles élargissent leur palette. À l’inverse, on veut devenir une boîte très efficiente, très focalisée sur sa croissance sans pour autant sacrifier notre rentabilité et notre satisfaction client ».