Fondée en 2013, Intuitive Machines est basée à Houston dans le Texas. Cette entreprise a la particularité de se spécialiser dans l’économie lunaire et, par conséquent, profite grandement du programme Artemis qui devrait débuter très prochainement.

Les moteurs d’Intuitive Machines

« Nous sommes une entreprise spatiale pionnière qui ouvre de nouvelles économies lunaires pour étancher la soif de connaissance de l'humanité grâce à des solutions innovantes aux problèmes les plus difficiles », proclame fièrement la société. Elle revendique être le « premier fournisseur de produits et services spatiaux ». Avec 27 inventions à son actif, elle explique permettre « l'exploration durable de la Lune, de Mars et au-delà ».

Dans cette optique, Intuitive Machines a construit son propre alunisseur baptisé Nova-C et capable de déposer des charges utiles à la surface de notre satellite. Nova-C est équipé d’un moteur VR900 mis au point par la société elle-même, et qu’elle qualifie de « chef-d'œuvre d'ingénierie perfectionné grâce à des centaines d'heures d'essais et de conception ». Ce moteur LOX/méthane (oxygène-méthane) est unique pour la propulsion dans l'espace, assure Intuitive Machines, notamment car il offre une sécurité de manipulation et de test sur Terre, mais réalise aussi des performances inégalées dans le domaine spatial, toujours selon l’entreprise, et permet en outre aux véhicules d'effectuer des trajectoires plus directes vers la Lune.

Trois missions menées avec la NASA

L’alunisseur Nova-C a fait forte impression au sein des rangs de la NASA, qui lui a attribué trois missions dans le cadre de l'initiative Commercial Lunar Payload Services (CLPS) mis en place par l’agence spatiale américaine. Il consiste à transporter des instruments scientifiques, des équipements et des engins spatiaux à la surface de la Lune afin de préparer les futures explorations humaines.. Dès la fin de l’année, l’entreprise devra ainsi transporter cinq charges utiles de la NASA. Lors de cette mission, Nova-C deviendra le premier véhicule américain à se poser sur la surface lunaire depuis 1972.

Peu de temps après, la seconde mission opérée par Intuitive Machines, baptisée IM-2, devrait lui permettre de battre quelques records. Nova-C sera ainsi le premier objet à se poser au pôle Sud de la Lune. Elle devra y apporter la foreuse et le spectromètre de masse qui sera installé sur le rover VIPER de la NASA afin qu’ils soient testés dans un environnement réel. Lors de cette mission, Intuitive Machines va également tester un réseau de communication 4G/LTE sur la Lune développé par Nokia et le petit robot sauteur Micro-Nova. Conçu par l’entreprise, il est capable de se rendre dans des endroits inaccessibles, comme un cratère, pour y acquérir des images et des données scientifiques avant d’en sortir et de les transmettre aux scientifiques sur Terre. Micro-Nova a la capacité de s’éloigner jusqu’à 25 kilomètres de Nova-C pour explorer les environs.

Enfin, la troisième mission de Nova-C, qui aura normalement lieu au premier trimestre de 2024, doit transporter sur le site lunaire très convoité des scientifiques Reiner Gamma 92 kilogrammes d'instruments, dont MoonLIGHT, un rétroréflecteur laser fourni par l'Agence spatiale européenne qui permet de mesurer la distance qui la sépare la Terre de la Lune au moyen d'un faisceau laser.

Un réacteur nucléaire lunaire et un réseau de communication pour notre satellite

En plus de ces trois missions, Intuitive Machines possède une autre carte à jouer dans le cadre du programme Artemis : elle fait partie de l’une des trois entreprises choisies par la NASA pour développer un réacteur nucléaire lunaire. Cette avancée serait extrêmement importante pour l’avenir de la présence humaine dans l’espace.

Par ailleurs, la société travaille sur deux déclinaisons de Nova-C pour offrir davantage de solutions lunaires à ses prochains clients. Nova-D et Nova-M seront ainsi dotés de moteurs plus puissants que leur prédécesseur, mais également d’une capacité de charge utile bien plus importante, de plus de 500 kilogrammes pour Nova-D et de 5 000 kilogrammes pour Nova-M.

Intuitive Machines affirme être la seule entreprise capable de fournir un réseau commercial de communication lunaire et de l'espace lointain comme alternative aux actifs surchargés du Deep Space Network (DSN) de la NASA. La firme assure avoir mis en place toute l'infrastructure nécessaire et a conclu des accords avec des stations terrestres mondiales pour permettre une couverture « sans faille ». Avec ces différentes solutions, Intuitive Machines espère se positionner en incontournable de l'exploration lunaire, étape indispensable pour les voyages plus lointains.