Depuis quelques mois, Shein serait évaluée entre 65 et 85 milliards de dollars sur les marchés privés. Plusieurs personnes proches du dossier ont révélé au Financial Times que le géant chinois de la fast fashion aurait perdu plus d’un tiers de sa valeur. Une perte qui pourrait s’expliquer par les difficultés traversées par ce secteur au cours de l’année.

La valeur de Shein fond

La chute est rude pour Shein, valorisée à 100 milliards de dollars il y a peu. Pour rappel, l’entreprise chinoise avait levé, en avril, 1 milliard de dollars grâce à d’importants investisseurs comme Sequoia Capital China, Tiger Global Management et IDG Capital. Cependant, aujourd’hui, les fonds de capital-risque et de capital-investissement, des produits d’investissements financiers dans de jeunes start-up prometteuses, chercheraient à liquider leurs capitaux en vendant leurs actions.

Une source proche du dossier aurait révélé aux Financial Times que les récentes transactions évaluaient Shein entre 70 et 85 milliards de dollars. Il explique que près de 200 millions de dollars d’actions auraient été vendus. Une autre source mentionne la vente de 100 millions de dollars de titres, valorisant Shein à 65 milliards de dollars. Shein étant une société privée, ses titres ne peuvent être échangés que sur des marchés privés.

Un secteur en difficulté

Pour autant, si la baisse de la valorisation de Shein semble conséquente, elle est à mettre en parallèle avec sa croissance fulgurante ces dernières années. La troisième entreprise privée la plus valorisée au monde, derrière ByteDance et SpaceX, était estimée à 15 milliards de dollars il y a deux ans. Un récent investisseur souligne que « Shein a été durement touchée, comme à peu près tout le secteur du commerce en ligne dans le monde. Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de fondamentalement mauvais avec l’entreprise, elle a sûrement été surévaluée en avril ».

Depuis le début de l'année, les entreprises de l’industrie de la mode, et plus particulièrement de la fast fashion, font face à des « vents contraires ». Un analyste d’une grande banque de Wall Street, spécialiste du secteur, souligne les conséquences d’une inflation élevée et du manque de confiance des consommateurs occidentaux envers Shein. Pour lui, l’augmentation du prix des matières premières et des transports pourrait également réduire les faibles marges de ces sociétés.