Horizon Worlds, la première version du métavers de Meta en réalité virtuelle, ne parviendrait pas à conquérir le cœur de ses propres développeurs. C’est ce que révèle Vishal Shah, vice-président de la branche dédiée au métavers de Meta, dans plusieurs notes internes à l’attention de ses équipes au cours du mois de septembre. Ce dernier a avoué que la plateforme sociale était truffée de bugs. Pour lui, il est important de se concentrer, en priorité, sur la qualité du service.

Horizon Worlds est fuie par ses développeurs

Lancé en décembre 2021 aux États-Unis et au Canada, en juin au Royaume-Uni et en août en France, Horizon Worlds propose un avant-goût du métavers tel que le conçoit Mark Zuckerberg. Pour le moment, « le prochain chapitre d’Internet » selon les mots du milliardaire, a été plutôt mal reçu par le grand public qui pointe notamment du doigt ses graphismes.

Cependant, il ne s’agit pas du seul point qui pose problème. Dans les documents internes consultés par The Verge, Vishal Shah explique, le 15 septembre, qu’« à l’heure actuelle, les créateurs, les utilisateurs, les testeurs et de nombreux membres de l’équipe estiment que l'accumulation des coupures, des problèmes de stabilité et des bugs empêche la communauté de vivre correctement l’expérience Horizon Worlds. En d’autres termes, pour qu’elle devienne attrayante, il faut d’abord qu’elle soit bien conçue ».

Il précise que « beaucoup [de membres du personnel] ne passent pas énormément de temps dans Horizon ». Pour lui, si même les développeurs n’apprécient pas Horizon Worlds, « comment pouvons-nous espérer que nos utilisateurs l’aiment ? ».

Une nouvelle note interne datant du 30 septembre, indique que les responsables de Meta vont obliger leurs équipes à utiliser Horizon Worlds au moins une fois par semaine. Il écrit que « chacun dans cette organisation devrait se donner pour mission de tomber amoureux d’Horizon Worlds et cela ne se fera pas sans l’utiliser ». Par ailleurs, il souligne un manque de communication et de collaboration entre les services.

La conférence Meta Connect en approche

Ces révélations interviennent moins d'une semaine avant le Meta Connect, la conférence de Meta dans laquelle elle présente ses stratégies et ambitions en matière de réalité virtuelle et augmentée. Au cours de celle-ci, l’entreprise californienne devrait également dévoiler sa feuille de route pour l’avenir du métavers. À ce sujet, Mark Zuckerberg prévoit d’exposer les progrès que ses équipes ont faits au niveau des graphismes de la plateforme sociale.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mark Zuckerberg (@zuck)

En attendant, Ashley Zandy, porte-parole de Meta, a déclaré que « Meta est convaincue que le métavers est l’avenir de l’informatique ». Elle ajoute que l’entreprise « apporte constamment des améliorations de qualité et agit en fonction des remarques et des retours de sa communauté de créateurs ». Pour le géant des réseaux sociaux, il est clair que le métavers est un projet à long terme, il prendra plusieurs années avant d’arriver à maturité.