TikTok a dévoilé, le 28 septembre, son rapport sur l’application des règles communautaires pour le second trimestre 2022. Publié depuis le second semestre 2019, ce rapport de transparence permet à ByteDance, la maison mère du réseau social, de montrer ses efforts en matière de modération. Ainsi, entre le mois d’avril et juin, TikTok indique avoir supprimé plus de 113 millions de vidéos enfreignant ses conditions d’utilisation.

ByteDance fait preuve de transparence

C’est 1 % des vidéos postées sur TikTok qui sont retirées chaque trimestre par les modérateurs de la plateforme. 44 % d’entre elles vont à l’encontre des politiques de sécurité des mineurs, les règles établies pour assurer leur bien-être, 21,2 % mettent en scène des activités illégales et 10,7 % contiennent de la nudité et des activités sexuelles entre adultes. Le reste regroupe des contenus violents, qui propagent des discours haineux ou incitant à la haine.

Graphique vidéo supprimée

La grande partie des vidéos supprimées implique un danger potentiel pour les mineurs. Capture d’écran : TikTok.

Depuis plusieurs trimestres, TikTok s’est montré très efficace pour supprimer les contenus interdits de sa plateforme. « La suppression proactive des vidéos progresse, passant de 83,6 % au premier trimestre à 89,1 % au deuxième trimestre ; la suppression des vidéos sans aucune lecture s’améliore, passant de 60,8 % au premier trimestre à 74,7 % au deuxième trimestre ; enfin, la suppression des vidéos en moins de 24 heures est passée de 71,9 % à 83,9 % », se félicite le réseau social dans son communiqué.

Graphique pourcentage vidéo supprimée

D’après TikTok, 90 % des vidéos enfreignant les règles de la plateforme sont supprimées avant d'être vues. Capture d’écran : TikTok.

Au cours du second trimestre de l’année, c’est 48 millions de vidéos qui ont été supprimées par un système automatisé de TikTok. 90 % d’entre elles l’ont été avant d’être visionnées par des utilisateurs.

TikTok aussi fait la chasse aux faux comptes

Comme chaque réseau social, TikTok est envahi par de nombreux faux comptes et des spams. Pour lutter contre ce fléau, la plateforme de partage de courtes vidéos a retiré 33,6 millions de profils qu’elle considérait comme suspects au cours du second semestre. C’est 61 % de comptes effacés de plus qu’au premier trimestre de l’année et une augmentation de 2 000 % sur l’année glissante. « Nous continuons à développer et à adapter nos mesures de protection en investissant dans des systèmes automatisés pour détecter, bloquer et supprimer les comptes et les interactions artificielles », explique TikTok.

Graphique comptes supprimés

Une grande proportion des comptes supprimés concerne également des mineurs. Capture d’écran : TikTok.

Ces efforts pour « répondre à l’évolution des menaces » s’inscrivent dans un contexte compliqué. Pour rappel, Twitter est pointé du doigt pour le nombre de faux comptes présents sur son réseau dans le cadre de son rachat par Elon Musk. Pour ByteDance l'enjeu est aussi, en montrant l’efficacité de sa modération, de se faire bien voir par la Maison-Blanche afin de garder la branche américaine de TikTok sous son contrôle.