Selon le ministère ukrainien de La Défense, la Russie serait sur le point de mener des cyberattaques massives contre les infrastructures critiques du pays. En Ukraine, les entreprises du secteur de l'énergie pourraient être touchées.

L'Ukraine se prépare à une nouvelle vague de cyberattaques

Lundi 26 septembre 2022, le gouvernement ukrainien a mis en garde contre de potentielles « cyberattaques de grande ampleur » orchestrées par la Russie. L'Ukraine affirme que ces attaques pourraient aussi toucher les infrastructures critiques de ses alliés. Le ministère ukrainien de La Défense précise que « avec ces cyberattaques, l'ennemi va tenter d'amplifier l'effet des frappes de missiles sur les installations d'approvisionnement en électricité, principalement dans les régions de l'est et du sud de l'Ukraine ».

L'Ukraine estime également que la Russie pourrait intensifier les attaques par déni de service (DDoS) contre des pays comme la Pologne, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Le ministère ne précise pas comment il a obtenu ces informations, mais elles semblent très précises. Au début de la guerre, l'Ukraine avait été victime de plusieurs cyberattaques menées par la Russie. Juste avant l'invasion de l'Ukraine, la Russie avait par exemple piraté un réseau de satellites. Cela avait eu pour conséquence de déclencher des pannes dans toute l'Europe.

La première cyber-guerre de l'histoire ?

Quelques années plus tôt, un groupe parrainé par Moscou, connu sous le nom de Sandworm, avait orchestré en 2015 et 2016 des attaques visant les réseaux électriques ukrainiens, provoquant des coupures d'électricité pour plus de 225 000 Ukrainiens en plein mois de décembre. Quelques semaines après l'invasion militaire russe en Ukraine, les cyber-patrouilleurs ont révélé que la Russie avait de nouveau tenté de mener une attaque contre le réseau électrique du pays.

La Computer Emergency Response Team ukrainienne (CERT-UA), publiait un rapport précis pour expliquer comment elle avait réussi à déjouer cette attaque très pointue contre un fournisseur d’électricité régional. Une nouvelle fois, les autorités ont accusé le groupe Sandworm, des cybercriminels affiliés au GRU, le renseignement militaire russe. Impossible de toutes les citer, mais l’Ukraine aurait été victime de 198 cyberattaques au cours du seul mois de mars 2022.

Dans une interview accordée aux Échos Victor Zhora, directeur du Service d'État des communications spéciales et de la protection de l’information (SSSCIP), affirmait qu’en Ukraine « nous assistons à la première cyber-guerre de l’histoire. Le pays est prêt à faire face. Depuis 2014 et l’annexion de la Crimée par la Russie, nous sommes soumis à une agression constante, et notre expertise est unique dans la façon de repousser ces agressions ».