Les ventes d'iPhone 14 ne sont pas aussi fortes qu'anticipé. C'est ce que l'on comprend à la lecture d'un article du média américain Bloomberg, qui nous explique qu'Apple a été contraint de renoncer à son projet d'augmenter rapidement la production de ses nouveaux iPhones. La firme, qui prévoyait une forte demande pour ses iPhone 14 dès les premiers mois de leur commercialisation, s'en tiendrait donc finalement à la même cadence de production que l'an passé.

Les sources de Bloomberg au sein de l'industrie rapportent en effet qu'Apple aurait demandé à ses sous-traitants de ne plus s'en tenir aux consignes visant la production de 6 millions d'appareils supplémentaires sur le second semestre 2022. À la place, le groupe se contenterait de ses objectifs initiaux pour la fabrication de 90 millions d'iPhone sur le second semestre 2022, soit autant d'unités que sur la même période en 2021 avec les iPhone 13.

Des ventes solides pour les iPhone 14 Pro ?

On apprend par contre des mêmes sources que la demande en iPhone 14 Pro et 14 Pro Max serait plus forte que pour les iPhone 14 et iPhone 14 Plus, ce qui aurait poussé au moins l'un des sous-traitants d'Apple à réorienter sa capacité de production en faveur des deux modèles haut de gamme.

Rappelons que ces derniers sont ceux qui apportent le plus de nouveautés par rapport à leurs prédécesseurs, en adoptant notamment un capteur photo principal de 48 Mpx (contre 12 Mpx auparavant) et en remplaçant l'encoche par la « Dynamic Island » en haut de l'écran. Un surnom marketing qui désigne la « pilule » abritant les capteurs nécessaires à l'identification faciale, animée sur le plan logiciel par des interactions dynamiques.

Quoi qu'il en soit, ces informations interviennent alors qu'Apple avait revu à la hausse, quelques semaine avant le lancement des iPhone 14, ses prévisions en termes de ventes. Même démarche pour les sous-traitants du groupe qui avaient, pour certains d'entre eux du moins, misé sur une hausse de 7% des commandes. Des prévisions un peu trop optimistes alors que le marché de l'électronique, touché par l'inflation, est actuellement en souffrance. D'après IDC, le marché du smartphone devrait par exemple décliner de 6,5% cette année pour tomber à « seulement » 1,27 milliard d'unités distribuées à travers le monde.