En développement depuis fin 2020, anciennement sous le nom de CHIP, le protocole Matter a pour objectif de rendre interopérable un grand nombre d'objets connectés, augmentant ainsi la compatibilité pour les utilisateurs. Et tout porte à croire qu’Apple et Google veulent qu’il puisse être exploité dès cet automne.

À quoi sert Matter ?

Depuis 10 ans, le nombre d’objets connectés n’a cessé de croître, en passant de la simple lumière à la caméra ou la serrure. Chaque marque a créé sa propre application pour ses besoins de connectivité et d'utilisation.

Face à ce foisonnement, la solution se nomme Matter, un protocole pour permettre à tous les appareils d’une maison connectée d'interagir entre eux. Il a pour but d’unifier le système afin que les appareils puissent être paramétrés ensemble au sein d’une même application. Pour faire simple, une lampe connectée Philips Hue pourra être contrôlée sur la même application qu’une table de chevet intelligente de la marque Lidl.

Matter c'est aussi la promesse d’une sécurité accrue. Ce choix n’en est pas vraiment un, puisqu’il répond à la nouvelle norme européenne sur la cybersécurité. Le standard permettra également un paramétrage initial facilité, un choix de l'assistant vocal utilisé, ainsi qu’une plus grande indépendance des appareils vis-à-vis des connexions à Internet.

Les grandes entreprises de la tech sont impliquées dans le projet depuis ses débuts, Apple, Google, Samsung et Amazon font partie des membres fondateurs.

Matter devrait être disponible d’ici cet automne pour les développeurs

Le bêtatesteur Aaron Zollo a dévoilé que les appareils Matter sont en passe d'arriver sur les iPhones et iPads d'Apple. Un nouveau menu d'option est apparu sur les iPads et iPhones exécutant la version bêta d’iOS 16.1.

Google a également mis en ligne sa Google Home Developer Console, qui aide les développeurs à ajouter des appareils Matter à la plateforme smart home. L'arrivée de l'interopérabilité des objets connectés semble imminente sur les appareils des deux firmes.