Nvidia a dévoilé Drive Thor, son nouveau System-on-a-Chip (SoC) destiné à l'automobile, lors de sa conférence GTC, le 20 septembre. D’une puissance de 2000 téraflops, le concepteur de puces américain assure qu’elle permettra de centraliser toutes les fonctions intelligentes d’un véhicule.

Nvidia propose de tout centraliser

Drive Thor peut tout faire : engranger et traiter les informations venues des différents capteurs d’une voiture, et en même temps gérer les technologies embarquées de cette dernière. L’argument phare du SoC de Nvidia est justement cette capacité à gérer plusieurs fonctionnalités d’un véhicule moderne, conduite autonome, système de divertissement embarqué, tableau de bord, aide à la conduite…

Ce SoC multidomaine « peut partitionner les tâches pour la conduite autonome et l'infotainment des véhicules. Cette isolation des domaines de calcul multiples permet l'exécution sans interruption de processus concurrents » revendique Nvidia.

L’entreprise assure que cette solution pourrait être d’une efficacité redoutable pour les futurs véhicules qui en seront équipés. En gérant les fonctions de plusieurs dizaines d’unités, dixit Nvidia, en un seul endroit, Drive Thor permettra en plus de réaliser des économies.

Ces dernières ne se ressentiront peut-être pas dans le prix des pièces, que l’on imagine élever pour le SoC, mais dans la conception électronique du véhicule. En centralisant la plupart des opérations, Nvidia propose même d’associer deux Drive Thor si 2000 téraflops ne suffisent pas, l’installation sera très largement simplifiée. Le concepteur américain va jusqu’à suggérer que cela pourrait engranger des économies d’énergie pour un véhicule allégé.

Les premiers véhicules équipés par Drive Thor devraient arriver en 2025

Pour les constructeurs Nvidia promet également la flexibilité. La puissance de calcul du système sur puces pourra être configurée selon les besoins du véhicule, la technologie embarquée. Pour rassurer ses clients, l’américain, manifestement fan de mythologie nordique, rassure, les logiciels développer sur le prédécesseur de Thor, Orin, seront faciles à adapter.

La marque de véhicule électrique chinoise, Zeekr, s’est déjà montrée intéressée par le produit de Nvidia. D’autres seraient sur le coup, mais la confidentialité est de mise. La sortie de Drive Thor est prévue pour 2025.