ByteDance, maison-mère de TikTok, a récemment vu sa valorisation boursière s'écrouler de 25 %. Alors que son introduction potentielle en bourse est toujours en suspens, sa valorisation est passée de 400 à 300 milliards d'euros en seulement quelques mois.

Une valorisation en « chute libre »

Une réunion extraordinaire est prévue à la fin du mois avec les actionnaires pour voter le rachat d'actions et effectuer d'autres propositions. Plusieurs sources citent notamment un plan visant à augmenter le capital social autorisé de la société. Pour le rachat d'actions, la licorne la plus précieuse de Chine prévoit un budget allant jusqu'à 3 milliards de dollars. L'objectif est de racheter des actions aux investisseurs existants à 177 dollars l'unité. Ce sera la première fois que ByteDance propose un rachat d'actions à ses investisseurs.

Depuis ses débuts, la société a levé 9,4 milliards de dollars auprès de fonds renommés comme Coatue Management et General Atlantic. Cependant, l'introduction en bourse initialement prévue pourrait bien être retardée. Un sujet qui traîne depuis maintenant trois ans. Une initiative retardée notamment à cause de la pression économique et réglementaire de Pékin. L’abandon en catimini des projets d’introduction en bourse a en effet été motivé par la crainte des autorités. Le fait que le chiffre d’affaires de ByteDance soit sur une dynamique négative n'aide pas.

Quelle stratégie pour ByteDance ?

Selon la directrice financière de ByteDance, Julie Gao, « la société n'envisage pas d'entrer en bourse pour le moment ». Fondée il y a dix ans par Zhang Yiming dans un petit appartement de Pékin, ByteDance est devenue la licorne la mieux valorisée au monde, même avec une « valorisation rognée » à 300 milliards d'euros. En 2021, Zhang a cédé son rôle de CEO et de président à son colocataire d'université et co-fondateur Liang Rubo. Sous la direction de Liang, l'entreprise a mis en œuvre une campagne visant à « renforcer les muscles et réduire la graisse » : augmentation des investissements dans les activités rentables tout en réduisant les opérations déficitaires.

ByteDance a par exemple considérablement réduit ses investissement dans le domaine de l'éducation et a, au contraire, doublé ses investissements dans la santé. Sur les marchés internationaux, TikTok, le produit phare de ByteDance, fait l'objet d'un examen extrêmement rigoureux de la part de l'administration Biden, en raison de la sécurité des données et des liens présumés entre la direction de l'entreprise et le Parti communiste chinois au pouvoir. La semaine dernière, Vanessa Pappas, COO de TikTok, a notamment été interrogée par les sénateurs américains sur ce sujet.