L'enquête menée récemment par Snapchat, associée à Ipsos, a interrogé plus de 25 000 personnes sur 16 marchés différents. Le but étant de mieux saisir le regard des consommateurs et des marques sur la réalité augmentée. Cette enquête a donné lieu à un rapport complet de 34 pages intitulé « Augmentality Shift ». Il dévoile que la réalité augmentée a le potentiel pour être au centre du développement technologique et de l'innovation.

Un enjeu de taille pour la réalité augmentée

À l'heure actuelle, la réalité augmentée ne suscite pas du tout la même attention ni le même intérêt que le métavers et le web3. Ces derniers sont sur le devant de la scène des tendances technologiques, regroupant derrière eux les principaux acteurs de l'espace numérique, délaissant la réalité augmentée. Pourtant, cette dernière pourrait avoir un rôle à jouer dans l'amélioration directe de nos vies quotidiennes. De plus, de nombreux géants de la technologie développent actuellement des lunettes de réalité augmentée.

Au-delà des simples filtres et outils amusants, le rapport (pdf) souligne les possibilités avancées de la réalité augmentée. Comme le stipule Snapchat, « lorsqu'il s'agit de la réalité augmentée et de son plein potentiel, les marques passent à côté en ne voyant que la partie émergée de l'iceberg ». Plus que jamais, les consommateurs cherchent de nouvelles façons d'interagir avec les marques : 73% des consommateurs souhaitent utiliser la réalité augmentée lors de conférences et 79% s’intéressent à la réalité augmentée dans le cadre de divertissement tels que les événements sportifs et les concerts. D'ici à 2025, environ 60% des personnes aux États-Unis, et quasiment toutes les personnes qui utilisent des réseaux sociaux, seront des utilisateurs fréquents de la réalité augmentée. Comme le montre le graphique ci-dessous, l’appétence concernant la réalité augmentée des consommateurs est plus forte que celle des marques.

Graphique : appétence de la réalité augmentée des consommateurs et des marques

Graphique : appétence de la réalité augmentée des consommateurs (en jaune) et des marques (en gris). Source : Snapchat.

Un décalage important entre la vision des consommateurs et des marques

Le rapport souligne le décalage important qu'il existe entre la façon dont les consommateurs perçoivent la valeur de la réalité augmentée et ce que les marques proposent actuellement. Ces dernières sont focalisées sur le métavers et se détournent des opportunités déjà accessibles et matures.

En effet, l'étude de Snapchat montre que la réalité augmentée pourrait présenter des avantages immédiats contrairement à la création d'objets numériques à collectionner pour des promotions ou à la construction d'un univers de réalité virtuelle pour une marque. Actuellement 90% des marques pensent encore que la réalité augmentée est présente pour l’amusement des utilisateurs.

Augmentality Shift livre en complément une série de conseils sur la façon dont les entreprises peuvent intégrer la réalité augmentée dans leur processus ainsi que des réflexions essentielles pour une mise en œuvre efficace. Par exemple, le rapport fait état d'environ six personnes sur dix qui considèrent les achats en ligne comme la raison principale d'utiliser la réalité augmentée. Cette dernière est examinée pour comprendre comment ses éléments peuvent compléter le parcours d'achat en ligne et ainsi contribuer à créer une communauté et un engagement pour la marque.