Nissan a approuvé l’utilisation du chargeur bidirectionnel FE-15 sur ses véhicules électriques Leaf. Cet équipement conçu par la société spécialisée dans la conception des solutions de charge V2X (Vehicle-to-everything ou véhicule réseau) Fermata Energy, permettra aux voitures de stocker et de distribuer de l’énergie sur les circuits électriques des bâtiments aux États-Unis. Pour le constructeur automobile, c’est une nouvelle étape franchie dans le cadre de la transition énergétique et du développement durable.

Un chargeur bidirectionnel pour distribuer de l’énergie

En 2012, Nissan avait annoncé son intention d’utiliser une technologie visant à exploiter l’énergie des batteries des VE (Véhicules électriques) pour alimenter les maisons. Cependant, elle est restée muette en ce qui concerne la durée et les détails du projet à l’époque. Après dix années de réflexion, la firme a finalement décidé de recourir au système de recharge bidirectionnel pour concrétiser sa promesse.

Récemment, le constructeur nippon a déclaré avoir autorisé l’utilisation du chargeur CHAdeMo FE-15 sur les modèles Leaf construits à partir de 2013. Pour David Slutzky, PDG de Fermata Energy, cela « créera une valeur supplémentaire à partir de l’énergie stockée dans la batterie ». L’objectif est d’aider les propriétaires à réduire le coût total de possession de la voiture électrique et d’alimenter les bâtiments durant les heures de pointe ou dans les situations d’urgence, souligne-t-il. Dans cette perspective, les deux sociétés s’attendent à ce que le chargeur diminue la charge du réseau électrique américain, en distribuant l’énergie de manière efficace.

Comment ça marche ?

Les Leaf peuvent dorénavant alimenter des bâtiments en connectant le circuit électrique à la prise CHAdeMo (Charge de Move) de la voiture. Selon Nissan, cette technologie ne change en rien la garantie des batteries, mais il reste à savoir si elle n’affecte pas leur durée de vie.

D’autres sociétés comme Ford et Hyundai ou encore Wallbox utilisent le système de recharge bidirectionnel. Pour rattraper son retard face à ces rivaux, Nissan collabore avec une autre société nommée Dcbel pour créer une solution similaire au FE-15 de Fermata.

Depuis quelques années, Nissan a procédé à des recherches pour développer des voitures électriques éco-responsables répondant aux attentes des consommateurs. En novembre 2021, il a dévoilé son plan « Ambition 2030 », qui prévoit la fabrication de 23 nouveaux modèles de véhicules d’ici 2030, un projet colossal soutenu par un investissement de 15 milliards d’euros.