Le 12 septembre 2022, Starbucks a officiellement présenté sa nouvelle plateforme de récompenses basée sur les NFT : « Starbucks Odyseey ». Une sorte de fusion du programme « Starbucks Rewards Collection », le système de récompenses actuel, avec de la blockchain.

Starbucks se lance dans les NFT

Aujourd'hui, les membres du programme Starbucks Rewards Collection gagnent des étoiles lorsqu'ils effectuent des achats. Celles-ci peuvent ensuite être échangées contre un café gratuit ou un autre produit chez Starbucks. Le programme Odyssey va fonctionner de manière similaire. Les amateurs de café pourront désormais gagner et acheter des NFT. Pour sa première incursion dans le domaine du Web3 Starbucks a choisi de s'associer au réseau proof-of-stake, de Polygon.

Les membres du programme Starbucks Odyssey pourront aussi acheter des NFT avec leurs propres crypto-actifs ou directement avec une carte de crédit. Ils pourront les échanger sur une marketplace créée à cet effet. L'entreprise américaine promet à ses clients de gagner plusieurs types d'expériences : des cours virtuels de fabrication de martini expresso, des invitations à des événements Starbucks Reserve Roasteries, ou encore un voyage à la ferme de Starbucks Hacienda Alsacia au Costa Rica.

Pour Starbucks, « tirer partie de la technologie Web3 permettra à nos membres d’accéder à des expériences qui n'existaient pas avant. Starbucks Odyssey est une nouvelle manière d'engager nos clients avec la marque. Un programme beaucoup plus immersif que le précédent ».

Pour faire simple, ce nouveau programme de récompenses NFT est conçu pour permettre aux clients d’élargir leurs connaissances sur le café grâce à des jeux interactifs et de gagner des récompenses pour maintenir un lien fort avec la marque.

Une incursion trop tardive dans le Web3 ?

Cependant, pour certains, Starbucks arrive trop tard sur le marché du Web3. De nombreuses marques se sont lancées en 2021. C'est notamment le cas de Nike et son partenariat Ave Roblox pour proposer le monde virtuel « Nikeland ».

Des marques de mode de luxe comme Louis Vuitton et Gucci se sont également lancées dans l'aventure. Aujourd'hui, si le battage médiatique autour du métavers n'est pas mort, il n'est que l'ombre de ce qu'il était l'année dernière à la même époque.

La plupart des plateformes de NFT ont même du licencier une partie de leurs employés à cause de la chute des crypto-actifs. C'est le cas de Coinbase qui s'est séparé de 1 100 employés. Même chose pour OpenSea, qui a vu son volume de ventes chuter de 75 % et a décidé de renvoyer 20 % de ses effectifs.