Selon le Wall Street Journal, Tesla s'apprêterait à ouvrir une raffinerie de lithium au Texas ou en Louisiane, pour procéder au raffinage du lithium, un matériau clé pour les batteries des voitures électriques.

Le prix du lithium pousse Tesla à gagner en autonomie

Dans un formulaire officiel adressé au Bureau du contrôleur du Texas (Texas Comptroller’s Office), Tesla a déclaré vouloir construire une raffinerie de lithium avec un accès sur le canal du Golfe. L'entreprise américaine serait actuellement en train d'évaluer la faisabilité du projet. La construction d'un site potentiel au Texas pourrait commencer dès le quatrième trimestre de l'année 2022. La raffinerie pourrait être en état de fonctionnement d'ici la fin de l'année 2024.

L'explosion du prix du lithium pousse Tesla à gagner en autonomie. Cette augmentation tarifaire est due à une demande de plus en plus forte pour les véhicules électriques. Il se trouve que le lithium est le composant principal des batteries de ces véhicules. Selon Elon Musk, le patron de Tesla, les contraintes liées au raffinage des matériaux utilisés dans les batteries lithium-ion ont fait augmenter les coûts.

Il encourage par ailleurs les entrepreneurs américains à se lancer dans le secteur du lithium. Elon Musk est confiant. Il affirme même que sur le marché du lithium, « vous ne pouvez pas perdre. Monter une entreprise dans ce domaine, c'est prendre une licence pour imprimer de l'argent ».

Encore un projet au Texas

Dans sa demande aux autorités du Texas, Tesla a également fourni une évaluation de l'impact économique du projet. Le constructeur automobile précise qu'aucun contrat de construction ou permis réglementaire n'a encore été délivré, car « seules des activités de développement préliminaires ont commencé ».

La société précise qu'elle a l'intention d'utiliser un processus plus respectueux de l'environnement pour rendre le minerai brut utilisable pour la production de batteries et d'expédier son hydroxyde de lithium par camion ou par train vers les différents sites de fabrication de batteries de Tesla.

L'entreprise cherche donc une fois de plus à renforcer ses liens avec le Texas. L'année dernière, Tesla avait déjà transféré son siège social à Austin. SpaceX, une autre société d'Elon Musk, possède également des installations dans le sud du Texas. Il s'agit d'une zone de lancement située à l'est de Brownsville, près du golfe du Mexique.