Quelques jours après avoir annoncé le clap de fin de son service d’e-santé Amazon Care, Amazon prévoit désormais de se séparer de dizaines de ses employés évoluant dans ce secteur.

Les suppressions de postes sont nombreuses dans le secteur de la tech

Ainsi, environ 159 employés d'Amazon Care seront licenciés, tandis que Care Medical, société autonome qui fournit des services à Amazon Care, notamment des soignants qui prennent en charge les adhérents au service, supprimera 236 postes. Les licenciements débuteront dès le 1er décembre prochain.

Lorsque le géant de l’e-commerce a annoncé mettre un terme à Amazon Care, il a indiqué à son personnel concerné qu’il pourrait retrouver un emploi dans d’autres branches de l’entreprise. Comme le rapporte CNBC, un représentant d'Amazon a réaffirmé dans un e-mail que les personnes concernées auront la possibilité de trouver d'autres emplois en interne. « Notre priorité reste de soutenir nos employés pendant cette transition », a-t-il déclaré.

À l’instar de nombreuses entreprises dans le secteur de la tech, Amazon réduit ses effectifs et freine ses recrutements afin de se préparer à des temps difficiles notamment causés par l’inflation et des pénuries qui touchent plusieurs industries. Lors du second trimestre 2022, l’entreprise a ainsi réduit ses effectifs de 99 000 personnes avec l’ambition de diminuer ses coûts après avoir augmenté son personnel et ses entrepôts à un rythme sans précédent pendant la pandémie de Covid-19.

Amazon ne compte pas se retirer de l’e-santé pour autant

Lancé en 2019 pour les employés d’Amazon dans l'État de Washington, Amazon Care a depuis été étendu dans les 50 États américains. Le service connecte virtuellement les patients avec des médecins et des infirmières qui peuvent fournir un traitement 24 heures sur 24. Bien qu’il ne dispose pas de sites physiques, il offre des services en personne pour des soins comme les vaccinations et les tests de dépistage de la grippe.

Malheureusement pour Amazon, l’aventure aura été de courte durée puisqu’Amazon Care arrêtera ses opérations dès le mois de décembre. « Malgré des efforts, nous avons déterminé qu'Amazon Care n'était pas la bonne solution à long terme pour nos entreprises clientes », a expliqué Neil Lindsay, vice-président d’Amazon Health Services, dans une note adressée à ses employés.

Les logos d'Amazon et de One Medical

Le rachat de One Medical démontre les grandes ambitions d'Amazon dans le secteur de la santé. Image : Amazon

Il est toutefois important de noter que cette décision est loin de signer la fin des activités d’Amazon dans le secteur de la santé, qu’elle convoite fortement tant il est lucratif. Il y a peu, la firme a par exemple fait l’acquisition de One Medical pour 3,9 milliards de dollars, une société qui propose un abonnement annuel permettant à ses utilisateurs de bénéficier d'une application avec un accès à des services de télé-santé à la demande par vidéo, et des rendez-vous garantis le jour même ou le lendemain dans plus de 125 cabinets médicaux.

En outre, Amazon réfléchirait désormais à faire l’acquisition de Signify Health, une entreprise qui fabrique des technologies pour les soins de santé à domicile