Les livraisons spatiales ultra rapides se font peu à peu une place dans l'arsenal logistique de l'armée américaine. C'est ce que l'on apprend de Gizmodo, qui rapporte que le Pentagone a signé de nouveaux contrats avec les sociétés aérospatiales privées Rocket Lab et Sierra Space (filiale de Sierra Nevada Corp., d'ores et déjà fournisseur de l'armée américaine et de la NASA) pour permettre le transport de fret et potentiellement de personnel à travers le globe... par fusées.

« Le transport spatial point à point offre une nouvelle possibilité de déplacer rapidement des équipements dans le monde entier en quelques heures, ce qui permet de réagir plus rapidement aux urgences mondiales et aux catastrophes naturelles », a déclaré Peter Beck, fondateur et CEO de Rocket Lab, dans un communiqué partagé suite à la signature du contrat entre sa firme et l'USTRANSCOM (United States Transportation Command), annoncée ce mardi.

Trois types de fusées pourraient être mobilisés chez Rocket Lab

Pour répondre aux attentes du Pentagone, Rocket Lab mobiliserait en l'occurrence sa fusée Electron et potentiellement sa future fusée Neutron, de moyenne portée. Le groupe envisagerait également d'employer sa fusée Photon en guise de plate-forme pour les dépôts de fret en orbite, mais aussi comme véhicule dévolu à la rentrée atmosphérique pour certaines livraisons. Comme le précise Gizmodo, Ces trois fusées n'ont pas toutes été éprouvées de la même manière. Si la « petite » fusée Electron (18 mètres de haut, tout de même) a déjà été employée pour 29 vols spatiaux, la Neutron doit seulement commencer ses premiers vols à l'horizon 2024. La fusée Photon a pour sa part été récemment employée pour la mission lunaire « CAPSTONE » de la NASA.

Le transport spatial pour le compte de l'armée était en projet depuis plusieurs années, mais c'est l'émergence des vols spatiaux commerciaux qui a finalement donné l'impulsion finale, poussant le Pentagone à lancer son programme l'année dernière sous la direction de l'US Air Force. Dans un premier temps, un contrat avait alors été signé avec SpaceX pour 102 millions de dollars, puis avec Blue Origin en fin d'année dernière. Rocket Lab et Sierra Space emboîtent donc le pas aux firmes aérospatiales d'Elon Musk et de Jeff Bezos.