Au sein d’une entreprise, l’automatisation des flux de travail permet de gagner en efficacité et en productivité. Cependant, automatiser ces processus n’est pas forcément à portée de tous. Il faut des connaissances techniques, notamment en codage. Heureusement, le web regorge d’outils no code comme Cheat Layer. La plateforme permet d’automatiser sous ses workflows, sans avoir à écrire une ligne de code.

Un outil pour économiser du temps

Avec Cheat Layer, nul besoin de faire appel à un professionnel pour automatiser ses flux de travail. Le processus se fait simplement, et en seulement quelques minutes. Il suffit de s’enregistrer en train de faire les actions sur les sites ou outils souhaités à l’aide de la fonctionnalité “Record”. L’outil se base ensuite sur l’enregistrement pour créer automatiquement des workflows. Ils reprennent exactement ce qui vient d’être fait.

illustration cheat layer

Il est possible de créer son automatisation en enregistrant des actions ou en choisissant des actions prédéfinis. Illustration : Cheat Layer.

illustration cheat layer

Les workflows peuvent être automatisés en avance. Illustration : Cheat Layer.

Dans le cas où un changement d’interface serait opéré sur les sites qui ont servi à créer le workflow, pas de panique. Les pages en question sont scannées pour retrouver où se trouvent les boutons qui ont été initialement utilisés. Cela est rendu possible grâce à la vision par ordinateur, un domaine de l’intelligence artificielle. Son objectif est de permettre à une machine de réaliser des analyses poussées de données visuelles et en interpréter les résultats.

Comme sur Zapier, on peut concevoir des workflows en faisant appel à différentes applications. Parmi elles, Google Sheets, Riku.ai, Canva et LinkedIn. La différence est qu’il n’y a pas de limite quant au nombre d’actions qu’il est possible de créer. L’ensemble de processus ne demande aucune connaissance en programmation; seulement quelques lignes sont à copier et à coller.

À noter que des automatisations peuvent être programmées des mois à l’avance si nécessaire, localement ou sur les serveurs Cheat Cloud.

Les workflows peuvent ensuite être revendus à des clients en marque blanche. Ils pourront s’en servir sous forme d’extension Chrome.

En ce moment, Cheat Layer est accessible dès 99 dollars à vie au lieu de 1 188 dollars. Un seul utilisateur peut se servir de l’outil et 1 000 crédits pour utiliser les fonctions de machine learning sont incluses. Bien entendu, d’autres licences sont disponibles.

La rédaction de Siècle Digital présente tous les jours les outils gratuits, freemium ou payants les plus intéressants pour les professionnels. Certains produits web bénéficient parfois de fortes réductions liées à des deals temporaires que nous sélectionnons lorsque le logiciel nous semble intéressant. Comme dans le cas présent, certains contenus ne sont pas sponsorisés mais contiennent un lien d’affilié.