Malgré les lourdes sanctions occidentales pensant à leur encontre, les Russes pourront se procurer le dernier smartphone d’Apple, l’iPhone 14, a affirmé Denis Manturov, le ministre du commerce et de l’industrie du pays.

Un système parallèle pour les imports

Ce mercredi 7 septembre, Apple a tenu sa keynote annuelle durant laquelle elle a présenté toute une nouvelle gamme de produits. En plus des nouveaux AirPods Pro 2 et de l’Apple Watch Ultra, la firme de Cupertino a dévoilé les iPhone 14 et 14 Pro.

Interrogé par l'agence de presse RIA Novosti sur ce nouveau produit et sur la possibilité d’y avoir accès pour les Russes, Denis Manturov a déclaré : « Pourquoi pas ? Si les consommateurs veulent acheter ces téléphones, oui. Ils en auront la possibilité ». Pourtant, Apple a cessé de vendre ses produits en Russie au début du mois de mars dernier, une semaine après que Poutine ait décidé d’envahir l’Ukraine.

Depuis, les vendeurs proposent encore d’anciens produits Apple dans leurs magasins, mais ils peuvent aussi s’en procurer des nouveaux grâce au système d’importation parallèle mis en place par le gouvernement pour contrecarrer les sanctions occidentales. Le ministre Denis Manturov assure d’ailleurs que les habitants du pays pourront avoir accès à l’iPhone 14 grâce à ce système, qui autorise les détaillants à importer des produits de l'étranger sans l'autorisation du propriétaire de la marque.

Manturov a expliqué que le programme d’import, qui couvre plus d’une centaine de produits occidentaux allant des vêtements de luxe aux voitures, pourrait atteindre une valeur de 16 milliards de dollars cette année, ce qui équivaut à environ 4 % seulement des importations de la Russie en 2021.

Le drapeau de la Russie en train de flotter.

La Russie a mis en place un système pour importer des produits étrangers sans l'autorisation des marques. Photographie : Egor Filin / Unsplash

L’iPhone 14 ne sera toutefois pas disponible à la demande

L’iPhone 14 est d’ores et déjà disponible en précommande en Russie pour l’équivalent de 1 398 dollars pour la version à 158 Go. Néanmoins, l’appareil ne sera pas accessible à la demande. Comme le précise Reuters, la livraison peut durer jusqu'à 120 jours et la Russie se réserve le droit d'annuler les commandes si elle rencontre des difficultés pour importer les produits.

Pour rappel, quasiment toutes les big tech américaines, et plus globalement occidentales, ont pris des mesures contre la Russie à la suite du début de son conflit contre l’Ukraine. En conséquence de cela et des sanctions également infligées par l’Union européenne, les États-Unis et leurs alliés, le pays de Vladimir Poutine doit faire face à une crise technologique sans précédent.