Tandis qu’Elon Musk se prépare à affronter Twitter lors d’un procès qui débutera le 17 octobre prochain, Bob Iger, l’ancien PDG de Disney, a fait des révélations cruciales sur l’un des éléments clés de l’affaire lors de la Code Conference 2022.

Disney voulait racheter Twitter en 2016

En effet, Disney a très sérieusement envisagé de racheter Twitter en 2016, avant de se raviser peu de temps avant les élections présidentielles américaines qui se sont tenues au mois de novembre cette année-là. Bob Iger a expliqué qu’à cette période, Disney souhaitait se développer de manière rapide dans un monde très changeant, alors lorsqu’il a su que Twitter serait intéressé par un rachat, il a sauté sur l’occasion.

« Nous entrons immédiatement dans le processus, en considérant Twitter comme la solution : une plateforme de distribution mondiale. On le voyait comme une sorte de réseau social. Nous le considérions comme quelque chose de complètement différent. Nous pouvions diffuser des informations, du sport, du divertissement, toucher le monde entier. Et franchement, cela aurait été une solution phénoménale, du point de vue de la distribution », a expliqué l’ancien PDG.

Après s’être entendu avec les dirigeants du réseau social, Bob Iger a cependant émis des réserves et a voulu étudier la plateforme de plus près : « Oui, c'est une excellente solution du point de vue de la distribution. Mais elle s'accompagnerait de tant d'autres défis et complexités qu'en tant que directeur d'une grande marque mondiale, je n'étais pas prêt à assumer une distraction majeure et à devoir gérer des circonstances qui n'avaient rien à voir avec ce que nous avions connu auparavant », a-t-il continué.

En plus des discours haineux propagés sur Twitter, Iger assure que Disney a également été surprise du nombre de faux comptes présents sur le réseau social, « une partie importante, pas une majorité » des comptes ne sont « pas réels » sur Twitter, a-t-il expliqué. Disney a donc décidé de mettre un terme aux négociations.

L'ancien PDG de Disney, Bob Iger, en 2015.

L'ancien PDG de Disney, Bob Iger, en 2015. Photographie : Thomas Hawk / FlickR

Musk ne veut plus racheter Twitter à cause des faux comptes

Ces propos tombent à point nommé pour Elon Musk. Le milliardaire a annoncé son rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars au mois d’avril, avant de se raviser au mois de juillet. Selon lui, Twitter a menti quant au nombre de faux comptes et de comptes spam sur sa plateforme. Il estime en effet qu’un grand nombre de faux comptes affecte la viabilité de la stratégie économique et publicitaire qu'il souhaite mettre en place, ce qui selon lui, porte également préjudice à la valeur de la société.

De son côté, le réseau social a nié ces accusations et a décidé de poursuivre Musk en justice pour forcer l’acquisition. Les deux parties vont donc s’affronter lors d’un procès qui devrait durer cinq jours et débuter le 17 octobre prochain. De nombreux grands noms du secteur de la tech sont invités à comparaître, c’est notamment le cas de Jack Dorsey, ancien PDG de Twitter, qui a reçu une demande de la part des avocats d’Elon Musk.

En plus de Bob Iger, Peiter Zatko, ancien chef de la sécurité chez Twitter, affirme également que l’entreprise n'a pas été capable de communiquer le nombre exact de faux comptes présents sur la plateforme, et que ses pratiques de sécurité sont défaillantes et sa lutte contre les spams et les bots inefficace.

Reste à voir quelle défense choisira Twitter face à ces différentes attaques, mais les sorties de ces deux personnalités semblent, pour le moment, faire pencher la balance en faveur d’Elon Musk.