La stratégie d’Apple pour renforcer ses revenus publicitaires commence à porter ses fruits. D’après une étude menée par l’analyste Appsumer, publiée ce 6 septembre, Apple gagne du terrain sur les deux leaders de la publicité en ligne, Meta et Google. Ces derniers mois la marque à la pomme a multiplié les annonces concernant l’intégration plus importante de publicités dans l'écosystème iOS. L’App Store est pour le moment au cœur du modèle publicitaire de la société américaine, mais elle ne compte pas s’arrêter là. Plus de services Apple pourraient être concernés par l'apparition de plus de publicités.

Les développeurs adhèrent à la publicité sur l'App Store

Les recherches menées par Appsumer se basent sur une analyse des budgets alloués à la publicité en ligne parmi 100 entreprises qui proposent leurs applications sur l’App Store. L’arrivée de l’App Tracking Transparency (ATT) dans une mise à jour de confidentialité en 2021 a largement contribué à renforcer le marché publicitaire d’Apple. Cette fonctionnalité qui limite le tracking publicitaire des utilisateurs d’une application à l’autre a porté un coup violent à Meta qui dépend fortement de ce modèle économique avec Facebook.

La firme de Cupertino cherche à détenir un contrôle total sur la publicité en ligne présente dans son écosystème. Une stratégie qui contrarie fortement les autres acteurs de la tech qui proposent leurs services et applications sur l’App Store. Apple a longtemps été très en retard sur la publicité, mais la société vient de passer à la vitesse supérieure.

En 2021, l’entreprise a lancé Search Ads, sa propre régie publicitaire pour les emplacements promotionnels lors d’une recherche sur l’App Store. L'adhésion à ce programme a augmenté de 4 points en pourcentage au deuxième trimestre 2022 selon Appsumer. Aujourd’hui, 94,8 % des entreprises interrogées par l’analyste utilisent Search Ads pour mettre en avant leurs applications. Chez Facebook, le taux d'adhésion a diminué de 3 points pour 82,8 % et Google note une légère baisse de 2 points avec 94,8 %. Les deux géants restent toujours les leaders de la publicité en ligne en termes de revenus.

Apple recruterait massivement dans le secteur de la publicité

Comme le rappelle le Financial Times, les revenus publicitaires de Google et Facebook se situaient respectivement à 209 milliards de dollars et 115 milliards de dollars en 2021. Des sommes qui restent très largement devant les résultats d’Apple et ses 5 milliards de dollars de chiffre d’affaires anticiper en 2022. Selon les prévisions du groupe de recherche Evercore ISI, le marché publicitaire de la société de Tim Cook pèserait 30 milliards de dollars dans quatre ans.

Le directeur général d’Appsumer, Shumel Lais, attribue cette croissance de la publicité chez Apple à l’augmentation du nombre de développeurs d’applications qui payent la marque à la pomme pour mettre en avant leurs produits dans l’App Store. Le géant américain plancherait même sur la possibilité d’étendre les espaces publicitaires à ses autres applications comme Podcasts, Books ou encore dans Apple Plans. Lais explique aussi que l’App Tracking Transparency, en plus de freiner les concurrents, donne aussi plus de visibilité à Apple sur la plupart des services tournant sur iOS.

Le Financial Times a dévoilé qu’Apple s’apprête à mettre les bouchées doubles en effectuant une vaste campagne de recrutement dans le secteur de la publicité. L’entreprise compte déjà 250 employés au sein de son équipe dédiée et pourvoirait actuellement 216 postes pour presque doubler ses effectifs. Un chiffre que la firme a contesté sans donner plus de précisions. Ingénieurs en données, responsables produits et spécialistes des ventes font partie des profils qui intéressent Apple. À l'avenir, cette stratégie pourrait soulever des inquiétudes concernant la potentielle position dominante de la marque dans le marché publicitaire sur iOS.