Pour faire face à la concurrence, les acteurs du jeu vidéo se battent sur le terrain des contenus. En Chine, les entreprises du secteur cherchent à s'étendre à l’international en réponse aux restrictions de Pékin. Après la création d’un studio canadien, Tencent prend maintenant des parts dans la société japonaise FromSoftware. Une décision imitée par Sony pour faire face à la stratégie agressive de rachat de son principal concurrent Microsoft.

Les entreprises s'affrontent sur les contenus

Kadokawa Corporation, maison mère de FromSoftware, l’a annoncé dans un communiqué (pdf) ce 31 août, Tencent devient le deuxième actionnaire du studio avec 16,25 % des parts. Sony acquiert quant à elle 14,09 % du capital. Kadokawa n’est plus le seul actionnaire de studio à l’origine des franchises Dark Souls et Elden Ring, mais reste majoritaire avec 69,66 % des parts.

Ces deux prises de participations jouent un rôle crucial dans le contexte actuel. Les contenus sont aujourd’hui au centre d’une industrie qui voit naître de plus en plus de services de jeu à la demande, à la manière du Xbox Game Pass ou du PlayStation Plus. Avec ce double accord, Sony et Tencent contribuent aux futurs projets du studio et placent leurs pions dans cette course au contenu. Le dernier titre de FromSoftware, Elden Ring, s’est déjà écoulé à 16,6 millions d’unités depuis février 2022. Le studio est ainsi devenu un acteur de premier plan qui intéresse les géants de l'industrie.

Dans son communiqué, Kadokawa avance que ces investissements vont faire grandir les capacités de développement du studio qui emploie actuellement 349 personnes. La société japonaise explique vouloir profiter des capacités de Tencent dans le développement de jeux sur mobile et de ses technologies de jeu en réseau. Sony, qui possède des licences fortes dans le domaine du jeu vidéo et du cinéma, pourra apporter son expertise.

Sony et FromSoftware, une histoire de longue date

La décision de Sony apparaît peu surprenante. Le créateur de la PlayStation partage une histoire commune avec FromSoftware. Le studio a développé plusieurs jeux en collaboration avec la firme japonaise. Des titres comme Demon’s Souls, Bloodborne ou encore Déraciné qui sont sortis exclusivement sur les consoles PlayStation.

Globalement, Sony et Tencent ont récemment multiplié les acquisitions dans le secteur du jeu vidéo. Sony a conclu un accord à 3,6 milliards de dollars en achetant Bungie en juillet et veut se lancer dans le mobile avec Savage Games. Le géant chinois envisagerait quant à lui de prendre possession d’Ubisoft, grand nom du jeu vidéo français. NetEase, autre acteur chinois, l'a devancé en acquérant le studio français Quantic Dream le 31 août.

Cette prise de participation dans FromSoftware est une preuve supplémentaire de la place de plus en plus importante qu'occupe le jeu vidéo dans le monde économique. Au-delà de l'acquisition d'Activision par Microsoft pour la somme historique de 69 milliards de dollars, d'autres sociétés comme Netflix et Amazon explorent aussi les opportunités liées à ce secteur.