Ça y est, la date de lancement de la nouvelle formule d’abonnement de Netflix incluant de la publicité est connue. D'après un article publié le 1er septembre par Variety, cette dernière sera déployée le 1er novembre, soit un mois avant que Disney+ ne sorte son offre similaire, Disney+ Basic.

Netflix veut coiffer au poteau Disney+

Cela fait quelque temps que l’entreprise californienne souhaite proposer un abonnement moins cher contre l’affichage de publicités. Afin de rebondir après ses dernières pertes d’abonnés et de diversifier ses revenus, Netflix est prêt à renoncer à l’un de ses principes fondateurs. Fin juillet, l’entreprise de streaming indiquait aux annonceurs que la sortie de cette offre devait se faire au début de l’année 2023. Cependant, le lancement du forfait Disney+ Basic le 8 décembre par la plateforme éponyme, à 7,99 dollars par mois aux États-Unis, est venu bouleverser les plans de Netflix.

D’après Variety, le leader du streaming a décidé de lancer sa nouvelle formule dès le 1er novembre, en réponse à son concurrent, aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Si Bloomberg rapporte que cette offre pourrait coûter entre 7 et 9 dollars par mois, aucun tarif n’a pour le moment été communiqué.

500 000 clients supplémentaires espérés

Netflix attend beaucoup de cet abonnement, il devrait lui permettre de récupérer les abonnés qu’elle a perdus lors des deux premiers trimestres de l’année et de diversifier ses revenus. Le géant du streaming est prêt à vendre à prix d’or les encarts publicitaires sur sa plateforme et demande aux annonceurs 65 dollars par tranche de 1000 personnes atteintes. Ce CPM, le coût pour mille, est 3 fois supérieur à ce qui se fait dans l’industrie.

Netflix aurait demandé aux agences publicitaires un engagement minimum de 10 millions de dollars en dépenses publicitaires annuelles. Afin de préparer sereinement le lancement de son offre, elle souhaite un accord avec les annonceurs avant le 30 septembre. Elle leur aurait également indiqué que cette nouvelle formule devrait attirer près de 500 000 clients potentiels d’ici la fin de 2022.