Un groupe de cybercriminels a vraisemblablement réussi à s'emparer d'un disque dur externe localisé dans la filiale italienne du groupe MBDA. Ce disque dur contient plusieurs dizaines de gigaoctets (environ 80 Go) de données sur des missiles utilisés par les forces de l'OTAN dans la guerre en Ukraine contre la Russie.

Des données de MBDA sont à vendre sur le dark web

Dans un communiqué de presse publié le 1er août par le fabricant de missiles français MBDA, la société assure qu'il n'y a pas eu de hacking. On peut notamment lire que « face au refus de MBDA de céder à tout chantage et de verser la rançon réclamée, ce groupe criminel a diffusé l’information sur le web, proposant de la rendre accessible contre paiement ». La société précise être préparée à ce genre d’action criminelle. Les données volées ont été mises en vente sur des forums anglais et russe du darkweb.

La Russie a intensifié ses campagnes de cyber-espionnage contre les alliés de l’Ukraine. Plusieurs rapports laissent penser que la nature des informations exposées est très sensible. En effet, il s'agit d'informations militaires importantes avec des détails sur les armes utilisées en ce moment par les forces de l'OTAN dans la guerre en Ukraine contre l'envahisseur russe. Voilà pourquoi l'OTAN a très vite décidé de lancer une enquête pour faire toute la lumière sur la situation. Les cybercriminels assurent de leur côté détenir des informations sur les employés qui ont pris part au développement de ces projets militaires.

Des informations sur le Land Ceptor CAMM en libre accès ?

Certaines des données volées ont pu être consultées par les journalistes de la BBC. Le média rapporte que certains documents seraient relatifs à une mission de renseignement de communications menée en Estonie en 2020. Les journalistes ont également pu accéder aux coordonnées GPS et personnelles d'une personne au cœur de cette opération. Des informations que l'OTAN ne souhaite évidement pas diffuser au public. Les hackers auraient également publié des informations sur le fonctionnement du Land Ceptor CAMM (Common Anti-Air Modular Missile).

Des missiles surface-air dernière génération, développés par MBDA. L'emplacement de l'unité de stockage électronique serait également accessible. Un missile de ce type aurait justement été envoyé en Pologne récemment pour être utilisé contre les forces russes dans le cadre du système Sky Saber. Il serait actuellement opérationnel. Selon un porte-parole de MBDA, « les processus de vérification internes de l'entreprise indiquent que les données mises à disposition en ligne ne sont ni des données classifiées ni sensibles ».