Snowflake, l’entreprise fondée en 2012 par Benoît Dageville et Thierry Cruanes, poursuit son succès entamé depuis 2019 avec l'arrivée de centaines de nouveaux clients. Au premier trimestre, la société qui propose des solutions de gestion de stockage et d’analyse de données dans le cloud avait connu une hausse de son chiffre d'affaires de 85 % par rapport à 2021. Cette croissance se poursuit au second trimestre, comme l’a rapporté Snowflake ce 24 août dans ses derniers résultats financiers.

Des estimations très optimistes pour le prochain trimestre

Les revenus de l’entreprise ont largement dépassé ses prévisions. Pour le trimestre qui s’est clôturé le 31 juillet, la startup affiche un chiffre d’affaires de 497 millions de dollars, soit une hausse de 83 % par rapport à la même période l’année précédente. La majorité des revenus proviennent de la vente des produits, c’est-à-dire ses outils de gestion, de traitement et d’analyse des données stockées dans le cloud. Ils ont ainsi généré 466,3 millions de dollars, également une hausse de 83 % en un an.

Ces résultats ont permis à l’action de Snowflake de grimper de 17 % au moment de la publication mercredi 24 août. La société annonce avoir atteint 6 808 clients durant ce trimestre, en hausse de 8 % par rapport au précédent trimestre. En 2019, l’entreprise comptait 948 clients. En trois ans cela représente une augmentation considérable. Les deux tiers des clients sont basés aux États-Unis, là où se situe le siège social de Snowflake.

L'entreprise est très optimiste pour le troisième trimestre. Selon ses prévisions, elle pense atteindre un chiffre d’affaires situé entre 500 et 505 millions de dollars. Sur l’ensemble de l’année, ses résultats totaux devraient se situer entre 1,91 et 1,92 milliard de dollars. La demande pour les outils de Snowflake continue de grimper, notamment grâce à la flexibilité offerte par ses solutions.

Snowflake se démarque de la concurrence

Le succès de Snowflake repose sur la liberté offerte aux clients de pouvoir utiliser n'importe quel service de stockage dans le cloud, que ça soit Azure, AWS ou encore Google Cloud, et même de les mélanger. La startup est parvenue à grignoter des parts de marché dans le secteur du data-cloud en améliorant ses outils. Dernièrement, elle a annoncé le support prochain du langage Python et des nouvelles solutions en matière de cybersécurité.

La concurrence reste toutefois importante puisqu'elle est représentée par les services data cloud des géants de la tech comme Big Query de Google ou Redshift d'AWS. Snowflake a tout de même réussi à séduire des clients de taille, comme pour la conception de la plateforme Formula One avec le groupe pharmaceutique Novartis qui permet d'accélérer la mise sur le marché de médicaments. Les applications des outils d'analyse de donnée de la société sont multiples et pourraient convaincre une plus grande variété de secteurs à l'avenir.