Josef Aschbacher, directeur général de l'agence spatiale européenne (l'ESA), a déclaré qu'il souhaitait que l'Europe réalise un investissement majeur pour produire de l'énergie solaire depuis l'espace.

L'ESA mise sur la production d'énergie solaire depuis l'espace

Cette initiative permettrait à L'Europe d'accroître son indépendance énergétique et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, selon le patron de l'ESA. Il précise qu'il « appartient à l'Europe, à l'ESA et à ses États membres de repousser les limites de la technologie pour résoudre l'un des problèmes les plus pressants pour les habitants de la Terre de cette génération ». La Chine a également un projet similaire : construire la première station solaire dans l’espace pour 2025.

Avant de faire de telles déclarations, l'ESA a commandé il y a quelques années des études à des cabinets de consultants basés au Royaume-Uni et en Allemagne pour évaluer les coûts et les avantages du développement de la production d'énergie solaire dans l'espace. L'agence spatiale européenne a justement publié ces études cette semaine afin de fournir des informations techniques et palpables aux décideurs politiques européens.

Josef Aschbacher affirme auprès des dirigeants européens que la production d'énergie solaire depuis l'espace pourrait être clé de la décarbonisation de l'énergie. Il présentera son programme Solaris au Conseil de l'ESA en novembre. Ce conseil fixe les priorités et le financement de l'ESA. Selon les plans de l'agence spatiale européenne, le développement du système d'énergie solaire pourrait commencer en 2025.

Un projet pour répondre à 30 % de la demande en Europe

D'un point de vue technique, le concept de la production d'énergie solaire depuis l'espace est assez simple. Des satellites placés en orbite au-dessus de l'atmosphère terrestre pourraient recueillir l'énergie solaire et la convertir en courant. Cette énergie sera ensuite renvoyée vers la Terre par des micro-ondes, où elle sera captée par des cellules photovoltaïques ou des antennes et convertie en électricité pour un usage individuel ou industriel.

Les avantages de la production d'énergie solaire depuis l'espace sont nombreux. Tout d'abord, dans l'espace, il n'y a pas de nuit ou de nuages pour interférer avec le soleil. L'ESA précise également que « l'incidence solaire » est également beaucoup plus élevée qu'aux latitudes nord du continent européen. L'Europe consomme actuellement environ 3 000 TWh d'électricité par an, et les rapports estiment qu'une telle installation dans l'espace pourrait répondre à environ 30 % de cette demande.

Sans surprise, de telles infrastructures devraient représenter un coût très élevé. En effet, pour faciliter la production d'énergie solaire dans l'espace, il faudrait une constellation de dizaines d'énormes satellites collecteurs de lumière solaire situés à 36 000 km de la Terre. Chacun de ces satellites aurait une masse dix fois supérieure, voire plus, à celle de la Station spatiale internationale, qui pèse 450 tonnes et dont l'assemblage en orbite terrestre basse a nécessité plus d'une décennie.