Dans un communiqué du 15 août, le Conseil d’administration de Unity a estimé à l’unanimité qu’il « n’est pas dans le meilleur intérêt des actionnaires » d’accepter l’offre de rachat de 17,5 milliards de dollars d’AppLovin, soumise moins d’une semaine plus tôt. Ils considèrent que cette proposition n’est pas « supérieure » à la possibilité d’acquérir ironSource, concurrent, moins puissant, d’AppLovin.

ironSource ou AppLovin, deux options cohérentes pour Unity

Malgré un second trimestre 2022 compliqué, Unity, propriétaire du moteur de jeux éponyme, a commencé à préparer le rachat d’ironSource pour 4,4 milliards de dollars. L’entreprise israélienne est spécialisée dans la monétisation des applications mobiles.

Une voie de diversification logique pour Unity, dont la plateforme a permis de développer des succès tels que Pokemon Go, Animal Crossing ou Call of Duty : Mobile. Avec le savoir-faire d’ironSource, Unity pourra créer « une plateforme unique de bout en bout qui permet aux créateurs de développer, de publier, d'exécuter, de monétiser et de faire croître des jeux en direct et du contenu 3D en temps réel de manière transparente », plaide son PDG John Riccitiello.

C’est dans ce contexte qu’AppLovin a formulé son offre. Concurrent d’ironSource, AppLovin proposait aux actionnaires de Unity un contrôle de 55 % des titres de la nouvelle société, la possibilité de nommer la majorité du Conseil d’administration, mais avec 49 % des droits de vote. John Riccitiello aurait pris la tête de l’entreprise et Adam Foroughi, PDG d’AppLovin, serait devenu directeur d’exploitation.

Aux actionnaires de se prononcer

Point important de cette proposition, Unity aurait dû abandonner le rachat d’ironSource. Comme avec ce dernier, les activités d’AppLovin et Unity sont très complémentaires. Cependant le Wall Street Journal rappelle que le développeur du moteur de jeux aurait été contraint de payer une indemnité de 150 millions dollars à ironSource en cas d’abandon de la transaction.

John Riccitiello a rapporté que « Le conseil continue de croire que la transaction ironSource est convaincante et qu'elle offrira une opportunité de générer de la valeur à long terme ». Il a répété son engagement et enthousiasme « à l'égard de l'accord entre Unity et ironSource et des avantages substantiels qu'il créera pour nos actionnaires et les créateurs d’Unity ». ironSource à renouveler son engagement envers un rachat par Unity. C’est désormais aux actionnaires de suivre, ou non, la direction indiquée par son Conseil d’administration.