United Airlines, première compagnie aérienne aux États-Unis, vient d’investir dans l’achat de taxis volants, conçus par l’entreprise Archer Aviation. Cette transaction, d’un montant de 10 millions de dollars, permet à la compagnie de s’assurer la livraison et à Archer Aviation de lancer la production de cent véhicules à décollage vertical. United Airlines souhaite proposer un service de transport aérien pour desservir les aéroports, sans avoir à se soucier de l’engorgement des routes. Avant de pouvoir transporter des passagers, les autorités américaines de régulation doivent approuver la technologie.

United Airlines veut son propre service de taxis volants

Les taxis volants, aussi appelés eVTOL, pour aéronefs à décollage et atterrissage verticaux électriques, tiennent plus de l’hélicoptère que de l’avion. C’est le cas du Volocopter de l’entreprise allemande éponyme, dont l’appareil a été approuvé par l’Union européenne en 2019, popularisant la technologie. Les choses s’accélèrent également aux États-Unis avec l’aéronef Maker d’Archer Aviation. La start-up, lancée en 2018, a effectué de nombreux tests de vol concluants en 2022, ce qui a convaincu les acteurs du transport aérien, dont United Airlines.

Les compagnies aériennes voient un potentiel dans les taxis volants, notamment pour diminuer leur empreinte carbone, en partie imputable aux transports des clients pour rejoindre ou quitter les aéroports. United Airlines espère pouvoir proposer un service de taxis aériens directement à ses clients, ce qui le ferait entrer en concurrence avec les taxis classiques et les services de covoiturage, déjà présents dans les aéroports.

Adam Goldstein, PDG de Archer Aviation, se réjouit de cette réservation de cent taxis volants auprès de son entreprise. Selon lui, il s’agirait du premier dépôt en espèce jamais enregistré pour le lancement de la production d’eVTOL. Pour le chef d’entreprise, la technologie d’Archer Aviation et son financement sont devenus suffisamment matures pour convaincre des clients de l’envergure d’United Airlines, rapporte le Wall Street Journal.

Un mode de transport qui coûtera cher

La compagnie aérienne est un client d’Archer Aviation depuis janvier 2021. Les 10 millions de dollars versés par la firme américaine à la start-up font partie d’une promesse de commande d’un milliard de dollars pour l’exploitation de plus de 200 eVTOL. La livraison des appareils ne commencera pas avant 2024, année à partir de laquelle les autorités américaines de régulation devraient avoir approuvé la technologie. Les dirigeants de la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur américain en charge de l’aviation civile, se sont déjà engagés à respecter les délais pour permettre l’utilisation des taxis volants dans un futur proche.

Michael Leskinen, vice-président du développement de l'entreprise et des relations avec les investisseurs chez United Airlines, estime que le prix d'un trajet en eVTOL sera comparable à celui d'une course Uber Black, la version luxueuse du service de VTC. Cela coûterait de 110 à 120 dollars pour aller de Manhattan à l'aéroport de New York. Il estime cependant que le prix pourrait baisser au fil du temps avec le développement de la technologie. Ces prémices d'un nouveau mode de transport, qui arrivera au plus tôt en 2024, ne laissent pas encore entrevoir un service accessible au grand public.