Apple aimerait porter plus de contenus inspirés de faits réels sur sa plateforme Apple TV+. C'est en tout cas ce que suggèrent les informations glanées par Bloomberg. Le média américain révèle en effet qu'Apple aurait signé un accord avec Futuro Studios, producteur du podcast Suave, récemment récompensé du prix Pulitzer pour un reportage audio. Cet accord aurait pour objectif de développer des podcasts originaux, puis de les porter à l'écran sur sa plateforme de SVoD. La firme créerait ainsi un lien direct entre les contenus de ses applications Apple Podcasts et Apple TV+... tout en continuant de conférer une note singulière à son service de vidéo à la demande.

Notons que ce n'est pas la première fois que ce type de synergie est pressenti chez Apple. La firme a même déjà commencé à baser certaines de ses séries sur des podcasts ou des faits réels. Comme le précise Engadget, c'était le cas pour WeCrashed et The Shrink Next Door. Apple avait aussi proposé des liens entre certains podcasts et des contenus Apple TV+, comme Le problème avec Jon Stewart.

Apple prêt à sortir les millions

En l'occurrence, le deal conclu entre Apple et Futuro conduirait le géant de Cupertino à financer les prochains podcasts de Futuro, mais avec pour finalité de les décliner en séries ou en films sur Apple TV+. Futuro se serait d'ailleurs engagé à accorder d'office à Apple les droits pour une série, dès que la société estimera qu'un de ses podcasts a le potentiel d'être porté sur un autre format. D'après les sources de Bloomberg, Apple serait par contre volage. La firme aurait ainsi déjà dépensé 10 millions de dollars pour signer d'autres accords du même type avec d'autres acteurs du milieu.

Autre information, mais très peu surprenante : c'est Apple qui mènerait la barque dans l'accord trouvé avec Futuro... et pas l'inverse. Contactés par Engadget, ni Apple ni Futuro n'ont toutefois souhaité donner de commentaires sur ce projet. Un projet qui pourrait s'avérer très intéressant pour les deux parties. Futuro s'assurerait d'un financement vraisemblablement copieux, tandis qu'Apple retirerait de cet échange de bons procédés des droits à moindres frais pour le développement de contenus de qualité. Un atout conséquent dans la course engagée face à Netflix et Amazon Prime Video, notamment.