Elon Musk a alimenté les rumeurs sur la probable installation d’une gigafactory de Tesla au Canada, lors de l’assemblée annuelle des actionnaires. Durant l'événement, il a questionné l’audience sur l’emplacement idéal de cette future usine d’assemblage. Lorsque le public a clamé « Canada ! », le PDG de l’entreprise a déclaré « Je suis à moitié canadien […] peut-être que je devrais ». Bien que Musk ait répondu en plaisantant, tout porte à croire que Tesla prend cette piste très au sérieux, sachant qu’une démarche de lobbying avait été amorcée à Ontario depuis juillet.

Tesla se rapproche de plus en plus du Canada

Si Elon Musk a laissé entendre qu’une nouvelle usine d’assemblage de véhicules Tesla sera établie d’ici la fin de l’année, il a maintenu le suspense en ce qui concerne son emplacement. Cependant, de nombreux indices indiquent que la société envisage de s’établir au Canada.

Dans un premier temps, les lobbyistes du géant américain ont enregistré des activités auprès du gouvernement de l’Ontario, visant à identifier les opportunités d’installations industrielles. Ces représentants ont tenté de convaincre l’Administration locale en invoquant les avantages de ce projet, tels que la compétitivité et l’attraction des investisseurs.

Dans un second temps, Elon Musk avait déclaré au mois de juin que Tesla projette de fabriquer des sites en Amérique du Nord, en dehors des États-Unis. Et c’est sans compter la construction d’une nouvelle usine à Shanghai qui sera en mesure de fabriquer 450 0000 véhicules supplémentaires chaque année. Avec la mise en place d’une gigafactory au Canada, le marché américain en batteries et accessoires sera largement approvisionné.

L’Ontario est prêt à recevoir Tesla

De son côté, le gouvernement de l’Ontario s’est exhorté de ce projet d’installation de Tesla dans ses murs. D’après Vic Fedeli, Ministre du développement économique, de la création d’emplois et du commerce, la province a attiré près de 16 milliards de dollars en investissements dans les véhicules électriques au cours de ces 20 derniers mois. « Nous attendons à ce que de plus en plus d'entreprises du monde entier se tournent vers notre province comme lieu d'investissement et de croissance », a-t-il ajouté.

En bâtissant sa nouvelle usine à proximité des États-Unis, Tesla entend renforcer ses activités dans un contexte géopolitique et sanitaire compliqué. Dernièrement, la société a vu ses ventes baisser de 18% à cause des restrictions liées au Covid-19 en Chine.