Selon la NSO, l’entreprise israélienne de sécurité informatique à l’origine du logiciel d’espionnage Pegasus, son outil est encore utilisé par 22 services de sécurité dans 12 pays d’Europe. Depuis plusieurs ...