Unity, le créateur du moteur de jeu éponyme, connaît actuellement une période difficile. Une situation qui se traduit par une perte de 197 millions de dollars sur ses revenus au second trimestre 2022. En juin, l’entreprise a licencié 300 employés, invoquant un réalignement de ses ressources. La société envisageait alors d’investir 4,4 milliards de dollars dans l’acquisition d’ironSource, spécialiste de la monétisation des applications mobiles, pour diversifier son activité. La table des négociations pourrait être renversée par l’arrivée d’un nouveau protagoniste, AppLovin, qui a fait une proposition de fusion à Unity ce mardi 9 août.

AppLovin oriente sa stratégie vers le jeu vidéo

Concurrent d’ironSource dans les solutions de monétisation pour applications mobiles, AppLovin est prêt à acquérir Unity pour 17,5 milliards de dollars, un accord non contraignant incluant l’ensemble des parts de la société, à 58,85 dollars par action. L’agence d’aide à la croissance des applications impose tout de même une condition à cette fusion : l’abandon du rachat de ironSource par Unity, qui était presque finalisé.

Depuis plusieurs années, AppLovin est devenu un acteur agressif, multipliant les acquisitions. En 2021, la firme dirigée par Adam Foroughi, a racheté la société de publicité mobile MoPub, qui appartenait à Twitter, pour 1,5 milliard de dollars, rapporte VentureBeat. Elle a également effectué l’acquisition du studio de développement de jeux mobiles, Machine Zone en 2020 et a contribué à la croissance d’autres studios comme WildCard Games ou Azure Games.

Ce passif de l’entreprise donne une idée de ses ambitions dans le secteur du jeu vidéo. « Grâce à la force qui découlera de l'unification de nos solutions de pointe et des innovations qui seront obtenues par la combinaison de nos équipes, nous pensons que les développeurs de jeux en seront les premiers bénéficiaires et qu’ils continueront à mener le secteur des jeux mobiles vers une nouvelle période de croissance », a déclaré le PDG de LovinApp.

Unity s'intéresse au marché du mobile

La capitalisation boursière commune des deux entreprises s'élèverait à 35 milliards de dollars et AppLovin estime que le chiffre d’affaires issu de cette fusion pourrait atteindre 3 milliards de dollars par an, après impôts, dès l’année fiscale 2024. La proposition d’AppLovin accorde 55 % des parts de la société à Unity, alors que l’acquisition d'ironSource en ferait une division détenue intégralement par Unity.

John Riccitiello, PDG d’Unity, avait déclaré vouloir acquérir ironSource pour donner plus d’outils aux développeurs, notamment pour les mécanismes de monétisation de leurs applications. AppLovin semble pouvoir proposer les mêmes avantages. Un porte-parole d’Unity a indiqué que l’entreprise a reçu l’offre et que le conseil d’administration va prochainement l’évaluer.

Unity est en pleine période de mutation de son activité. Actuellement, son moteur est utilisé par de nombreux jeux, dont des jeux mobiles, qui sont les titres les plus consommés dans le monde. Ce n'est pas une surprise si l'entreprise souhaite miser sur ce secteur.

La Chine, premier marché mondial pour le jeu vidéo, est également au centre des préoccupations de la société. Elle vient d’annoncer la création d’une coentreprise évaluée à 1 milliard de dollars, selon Reuters, en collaboration avec des acteurs locaux comme ByteDance et Alibaba.