Microsoft et Unity, ont annoncé leur collaboration en vue d’élargir l’accès des développeurs au moteur 3D. Dans son communiqué, le géant américain a mentionné que l’objectif du partenariat est d’associer RT3D (real-time 3D) de Unity avec la plateforme Azure. De cette façon, les créateurs de contenus et de jeux disposeront d’une infrastructure dématérialisée leur permettant de bénéficier de toute la puissance du cloud dans leur travail.

La rencontre de deux technologies avancées

Unity et Microsoft exploiteront ensemble le potentiel des expériences de 3D interactive et les performances du cloud dans leur projet de collaboration. D’une part, la société fournira les outils de simulation RT3D pour créer des environnements immersifs et interactifs aux créateurs travaillant sur PC et Xbox. D’autre part, Microsoft s’occupera d’héberger cette solution et de la rendre accessible via Azure.

« Le partenariat entre Microsoft et Unity permettra aux créateurs de jeux Made with Unity d'atteindre plus facilement leurs joueurs sur les appareils Windows et Xbox et de débloquer de nouvelles opportunités de réussite. En concevant des outils de développement améliorés, en tirant parti des dernières innovations en matière de plateforme, du silicium au cloud, et en simplifiant l'expérience de publication », lit-on dans le communiqué.

Réduire les coûts de développement

Avec leur nouvelle structure, Unity et Microsoft entendent réduire les investissements des créateurs dans le processus d’édition des jeux ou des contenus 3D non ludiques. Grâce à la 3D en temps réel, les développeurs n’ont plus besoin de passer par les simulations coûteuses comme les jumeaux numériques. De plus, l’usage d’une solution cloud native indépendante passant par Azure réduit les dépenses en matériels (ordinateurs performants, cartes graphiques surpuissantes, etc.).

Pour les deux entreprises, ce partenariat constitue une opportunité d’aider la nouvelle vague de créateurs à définir l’avenir du numérique. Pour Microsoft, la collaboration se présente comme un moyen de relancer le marché de sa console Xbox, qui a vu ses recettes chuter de 7 % en 2021.