Paramount+ reste un « petit » dans le monde du streaming, mais sa dynamique doit faire envie à ses concurrents. Lors de la publication des résultats de Paramount Global, le 4 août, la plateforme a annoncé une augmentation nette de 3,7 millions d’abonnés sur le second trimestre pour un total de 43,3 millions d’habitués à travers le monde.

Les raisons d’un succès

Le monde du streaming fait grise mine depuis le début de l’année 2022. Netflix symbolise cette période difficile. Le leader du secteur a perdu 200 000 abonnés au premier trimestre et un million au second. La réussite de Paramount+ jure d’autant plus.

Dans la même catégorie

La plateforme a réussi à afficher une croissance d’abonnés impressionnante, malgré la suppression de 1,2 million d’abonnés russes. Le PDG de Paramount Global, Robert Bakish s’est dit « optimiste quant à la croissance à venir ». Le chiffre d’affaires du service de streaming a bondi de 120 % d’une année sur l’autre.

Pour le studio ce succès à plusieurs sources. Tout d’abord Paramount+ a débarqué, avec succès au Royaume-Uni, en Irlande et en Corée du Sud en juin 2022. L’entreprise mise sur de nouveaux lancements au second semestre 2022 en Europe pour soutenir cette croissance, en Autriche, en Allemagne, en Italie, en Suisse et enfin en France. Robert Bakish a expliqué (pdf) « nous prévoyons que nos services de vidéo à la demande par abonnement seront présents sur 60 marchés au total ».

Paramount a également gagné à domicile, aux États-Unis. Dans ces résultats le groupe a mis en avant la conclusion d’un rapport de juin 2022 d’Antenna, spécialiste dans la mesure du nombre d’abonnés, « Paramount+ a enregistré le plus grand nombre d'inscriptions et d'ajouts bruts et nets d'abonnés de tous les services de streaming nationaux haut de gamme au cours du trimestre ». Une belle performance face à Apple TV, Hulu ou Peacock sur un marché hautement stratégique.

Paramount+ reste un petit Poucet dans le monde du streaming

À côté de cette expansion géographique, Paramount estime que la qualité de son catalogue a joué en sa faveur, avec des contenus comme Halo ou Star Trek : Strange New Worlds. Coeur du métier du studio, le cinéma est l’un des arguments de la plateforme avec des Blockbusters comme Top Gun : Maverick, généralement mis à disposition seulement 45 jours après leur diffusion en salle. Un avantage qui ne comptera pas en France, avec la chronologie des médias.

Il est bien trop tôt pour affirmer que Paramount+ traversera mieux la crise du streaming que ses concurrents. Ces derniers, malgré une position difficile restent beaucoup plus grand que ce nouveau venu : Netflix 220 millions d’abonnés, Amazon Prime Video environ 200 millions d’abonnés, Disney+ 138 millions d’abonnés, HBO Max 77 millions… Pour le moment Robert Bakish mise sur 100 millions d’abonnés d’ici 2024.