Dans un communiqué, GM a annoncé son projet d’étendre des routes fonctionnant avec Super Cruise. Alors que le réseau actuel compte 325 000 kilomètres d’autoroutes, il atteindra le double, soit 650 000 kilomètres d’ici la fin de l’année. Ce projet vise à élargir les possibilités de conduite autonome libres aux États-Unis et au Canada, souligne le constructeur.

Super Cruise fonctionnera sur beaucoup plus de routes

Super Cruise est un ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) ou système d’aide à la conduite qui équipe les véhicules de General Motors depuis 2017. Il utilise les données issues de cartographies LiDAR, du GPS, des radars ainsi que des capteurs visuels pour rendre les voitures autonomes.

En 2019, Super Cruise fonctionnait sur 325 000 kilomètres environ d’autoroutes divisées, c’est-à-dire les routes à multiples voies séparées par des barrières médianes. Aujourd’hui, GM veut prolonger cette couverture à 625 000 kilomètres. « Cette expansion permettra à Super Cruise de fonctionner sur des autoroutes divisées supplémentaires, mais la grande nouvelle est que la majeure partie de l'expansion lui permettra de fonctionner sur des autoroutes non divisées », indique David Craig, responsable de la cartographie de GM.

Compatibilité

Le constructeur affirme que la mise à jour s’applique à ses voitures équipées du système VIP (Vehicule Intelligence Plateform), parmi lesquelles figurent les Cadillac CT4, CT5, Escalade, GMC Hummer EV, Sierra 1500 et la Silverado 1500. L’automne dernier, la société a fait savoir qu’elle travaillait sur le successeur de Super Cruise, baptisé Ultra Cruise. Ce dernier offrira plus de fonctionnalités d’assistance dont les manœuvres en ville et en banlieue.

GM mise sur son système de conduite autonome pour espérer devenir un leader du marché à l’avenir. Cependant, la société a encore du chemin à faire pour faire des émules auprès d’autres fabricants tels que Tesla.