C’est au tour de Nintendo de dévoiler son bilan trimestriel pour la période allant d’avril à juin 2022. Affecté par la pénurie de semi-conducteurs et par la chute du yen, l’éditeur nippon a obtenu des résultats inférieurs à ses prédictions, qui étaient pourtant revues à la baisse.

Les ventes de la Switch standard chutent de 60 %

Le bénéfice d'exploitation de Nintendo s'est ainsi établi à 101,7 milliards de yens (environ 764 millions de dollars), soit moins que les 115,2 milliards de yens (865 millions de dollars) attendus, tandis ques ses ventes se sont élevées à 307,5 milliards de yens (environ 2,3 milliards de dollars), contre des estimations moyennes de 332,1 milliards de yens (environ 2,5 milliards de dollars).

Plus concrètement, les ventes de la Nintendo Switch standard ont baissé de 60 % à 1,32 million d'unités au cours du trimestre, tandis que les ventes de la Switch Lite ont baissé de près de 50 % à 0,59 million. La Switch OLED, qui n'a été mise en vente qu'en octobre dernier, a comblé une partie du manque à gagner avec 1,52 million d'unités vendues. Les ventes de jeux logiciels ont également diminué de 8,6 % avec un peu moins de 41,5 millions d'unités.

Valeur du yen, pénurie… Nintendo est affectée par plusieurs facteurs

Ces résultats décevants pour l’entreprise étaient prévisibles et s’expliquent par différents facteurs. Tout d’abord, Nintendo, à l’instar des autres acteurs du jeu vidéo, a largement bénéficié de la pandémie. Désormais, les gens restent moins chez eux et, logiquement, jouent moins aux jeux vidéo. La monnaie japonaise, le yen, a fortement chuté et affecté le bilan de l’éditeur, dont les coûts sont largement libellés dans sa monnaie nationale, rapporte Bloomberg.

En plus de la pénurie de semi-conducteurs qui affecte grandement Nintendo et Sony et leur production, la firme souffre également du manque d'offres au second trimestre, avec peu de gros jeux sortis sur Switch. La fin de l’année pourrait être meilleure avec l’arrivée notamment des jeux Pokémon Scarlet et Pokémon Violet, ainsi qu’un nouveau titre issu de la franchise Splatoon.

Les résultats financiers de Nintendo reflètent l’état du secteur du jeu vidéo et de la tech en général, frappé par l’inflation. Un rapport réalisé par la firme d’étude de marché NPD vient d’ailleurs d’établir que les Américains avaient dépensé 13 % en moins dans les jeux vidéo au second trimestre 2022.

Sony et Microsoft sont aussi affectés

Microsoft, éditeur de la Xbox, a ainsi noté une baisse de 11 % par rapport de son chiffre d’affaires lié à sa console par rapport à l’année dernière, à tandis que ses revenus liés au contenu et aux services Xbox ont baissé de 6 %, et ceux issus des jeux de 7 %. Le constat est encore pire chez Sony, qui a vu les ventes de ses jeux logiciels baisser de 26 %.

Malgré un trimestre difficile, Nintendo ne change pas ses prédictions pour l’année et prévoit de vendre 21 millions de Switch en 2022, contre 23 millions en 2021.