Jouer au dernier blockbuster vidéoludique dans le confort de son lit ou en déplacement, c’est la promesse de la nouvelle console portable dédiée au cloud gaming annoncée par Logitech et Tencent ce 2 août. Le fabricant d’équipements informatiques et le géant chinois du divertissement numérique s’associent pour se faire une place dans le secteur émergent du jeu vidéo à travers le cloud. Un projet qui arrive alors que Tencent a récemment été contraint de réorienter sa stratégie dans le jeu vidéo face aux restrictions de Pékin.

La multiplication des services de cloud gaming ouvre de nouveaux horizons

Les services de streaming qui disposent de leur propre catalogue de jeux se sont multipliés ces dernières années. Une réalité que les deux entreprises veulent saisir au bond pour capitaliser sur la consommation des jeux vidéo en mobilité. Elles travaillent déjà avec Xbox Cloud Gaming et Nvidia GeForce Now pour intégrer leurs services par abonnement à l’écosystème de la console. Aucune mention n’est faite d’une éventuelle collaboration avec les services Amazon Luna, Google Stadia ou le PlayStation Plus de Sony.

Un des objectifs annoncés par Logitech est la possibilité de jouer à des jeux AAA, à gros budget, lorsque l’utilisateur est loin de sa console de salon ou de son PC. Cette ambition laisse penser que la machine permet aux joueurs de continuer ailleurs leurs parties commencées à la maison. Une fonctionnalité que proposent déjà des services comme Xbox Cloud, mais via un smartphone.

D’autres consoles portables comme la Nintendo Switch proposent également des jeux via le cloud, mais cette fonction n'est compatible qu’avec une sélection très restreinte de titres. De même, le récent Steam Deck de Valve permet également de profiter du Xbox Cloud de Microsoft, dont la firme de Redmond propose un guide d’installation officiel sur son site.

Une console plus légère et ergonomique ?

Bien que la console du duo soit prévue pour la fin de l’année de 2022, difficile de savoir quelle place elle va occuper dans le marché actuel. Une console portable entièrement dédiée au cloud gaming s'affranchirait de plusieurs contraintes techniques. Elle pourrait être beaucoup plus légère et moins imposante qu’un Steam Deck car elle n’a pas besoin de composants comme un disque dur et une carte graphique. La console devrait donc moins chauffer et ne pas exiger un système de refroidissement qui prend normalement beaucoup de place dans les appareils dédiés aux jeux vidéo.

Avec une telle console, l’accent pourrait être mis sur la qualité d’affichage. Alors qu’il est déjà possible de jouer via le cloud sur smartphone, les écrans des téléphones restent globalement assez petits. Dans ce cas de figure, jouer en HD (720p) est généralement suffisant. Logitech et Tencent ont la possibilité de se démarquer en intégrant un écran plus grand pour un affichage optimisé en 1080p ou en 4K.

La question de la consommation des données internet est aussi centrale. Pour jouer en déplacement il faut disposer d’une connexion 4G ou 5G. Cependant, le cloud gaming consomme beaucoup de données. À titre d’exemple, Stadia utilise jusqu’à 12,6 Go par heure pour jouer en 1080p et 20 Go pour un affichage 4K selon Google. Pour correspondre à cette vision du jeu vidéo en mobilité à travers le cloud, les deux entreprises devront trouver une façon de garantir la connectivité.