Après avoir annoncé 1,5 milliard de spectateurs mensuels pour ses Shorts en juin dernier, YouTube compte bien intensifier sa stratégie dans le secteur des vidéos courtes. Google veut se démarquer des Reels de Meta et se positionner face à la domination de TikTok, en proposant des Shorts qui redirigent vers les vidéos plus longues de la plateforme. Dans cette optique, l’entreprise vient de lancer ce 28 juillet un nouvel outil à destination des créateurs, qui permet de générer des Shorts à partir des vidéos déjà existantes.

Les Shorts pour mettre en avant les vidéos longues

Lancés aux États-Unis et en Inde en 2020, puis dans le reste du monde en 2021, les Shorts de YouTube occupent dorénavant une place de choix dans le paysage des vidéos courtes. TikTok reste toutefois le leader, classée première parmi les applications les plus téléchargées au premier trimestre 2022. Juste après arrive les Reels de Meta, disponible à la fois sur Facebook et Instagram, qui se sont rapidement démocratisés.

YouTube souhaite accélérer sa stratégie pour la diffusion des Shorts via son application. En avril, la plateforme s’était donné la capacité de transformer toutes les vidéos publiques en Shorts, sans avoir à passer par les créateurs. Le nouvel outil que vient de lancer YouTube devrait donner plus de contrôle aux vidéastes sur la création des Shorts.

Le fonctionnement de cet outil, disponible uniquement sur l’application mobile pour le moment, est assez simple. Les utilisateurs peuvent sélectionner un extrait de 60 secondes maximum issu d’une de leur vidéo pour générer un clip. Si celui-ci ne fait pas au moins 60 secondes, les utilisateurs peuvent capturer des images supplémentaires avec leur caméra ou intégrer une galerie vidéo pour combler les secondes manquantes. Le Shorts créé de cette manière redirige alors directement vers la vidéo d’origine.

Étapes de création de Shorts

Étapes de création de Shorts. Image : YouTube.

YouTube veut capitaliser sur son nombre important de vidéos

Les vidéos de longue durée sont plus faciles à monétiser que les vidéos courtes. C’est d’ailleurs ce qui a poussé TikTok a augmenté la durée des contenus de 3 à 10 minutes maximum en mars dernier. De cette manière, YouTube veut motiver les créateurs à utiliser ce nouvel outil pour générer de l’intérêt pour leurs vidéos plus longues explique TechCrunch. Les Shorts pourront par exemple faire office de teasing. L’entreprise pense que cela peut aider les vidéastes à gagner des abonnés.

Google a conscience que faire croître le nombre de Shorts uniquement avec des contenus originaux ne suffira pas à rattraper son retard sur TikTok. La réutilisation des vidéos déjà existantes est une stratégie cohérente pour YouTube, qui cherche à capitaliser sur la taille gigantesque de son catalogue.